•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jumeaux : un ébéniste et un forgeron à 17 ans

Les jeunes hommes sont fiers du succès que connaissent leurs produits artisanaux. Photo: Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette
Priscilla Plamondon-Lalancette

Les frères Sacha et Joel Tremblay n'ont que 17 ans, mais sont déjà ébéniste et forgeron. Les jumeaux artisans du Saguenay façonnent surtout des couteaux et des planches à découper qui se retrouvent dans de plus en plus de cuisines, et même entre les mains de certains chefs.

Les jumeaux ont grandi sur la ferme familiale Les Jardins de Sophie à Saint-Fulgence-de-l'Anse-aux-Foins. Ils sont tombés dans la marmite quand ils étaient petits.

On avait 5 ans et on jouait avec la scie sauteuse.

Sacha Tremblay, ébéniste
Les planches à découper en bois et les couteaux des frères Tremblay.Les frères ébéniste et forgeron ont développé le créneau des outils artisanaux de cuisine. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Travailler de ses mains, c'est donc une histoire de famille. François Tremblay et Sophie Gagnon expliquent que leurs garçons ont toujours participé aux chantiers de construction des différents bâtiments de la ferme. Puis, au fil du temps, chacun s'est spécialisé dans son domaine.

Le forgeron donne des coups de marteau sur la pièce de métal qui sort du feu et qui deviendra la lame d'un couteau.Joel Tremblay doit donner des centaines de coups de marteau sur la pièce de métal chauffé pour forger la lame d'un couteau. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

François a ouvert la porte en laissant sa shop à bois et ses outils à notre garçon. Maintenant, je dis que c'est la shop à Sacha, ce n'est plus la shop à François, sourit leur mère.

Depuis un an, Joel a aussi sa forge juste à côté de l'atelier de son frère. Il jouait avec le feu à travers les tracteurs et on voyait aussi qu'il voulait vraiment forger. On a décidé d'agrandir la grange pour lui faire une forge, relate son père.

Sacha pose fièrement avec un plan de travail en bois pour la cuisine qu'il a conçu. Pendant l'année scolaire, Sacha passe près de trois heures par jour dans son atelier. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

C'est en forgeant qu'on devient forgeron

Les deux jeunes hommes qui étudient en Sciences de la Nature au Cégep de Chicoutimi perdent la notion du temps lorsqu'ils sont dans leur antre.

C'est un peu comme une méditation.

Joel Tremblay, forgeron

Ils passent près de 25 heures par semaine à travailler le fer et le bois.

Une affiche rouge sur laquelle on peut lire : « Make art not war »Les pièces créées par les frères Tremblay sont des oeuvres d'art. Cette affiche installée sur un mur de l'atelier fait allusion à leur démarche artisanale. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Joel est autodidacte. C'est en lisant plusieurs ouvrages et en faisant de multiples expériences qu'il a appris le métier traditionnel de forgeron. S'il a toujours été passionné par les métaux, c'est en écoutant l'émission De l'acier et du feu qu'il a compris tout le potentiel d'un morceau de métal.

Joel pose fièrement avec le couteau à filet qu'il a façonné. Joel Tremblay a forgé ce couteau à filet en vue de son emploi estival en Colombie-Britannique. Il sera en charge d'accueillir les pêcheurs à quai et de préparer les saumons et flétans qu'ils auront capturés. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Il crée désormais des couteaux de chasse, des couteaux de pêche et des couteaux de cuisine. Chaque pièce est unique et prend en moyenne 15 heures à concevoir. Les clients peuvent choisir les essences de bois qui entrent dans la composition du manche.

Des échantillons de bois sur une étagèreLes jumeaux utilisent du bois québécois et du bois importé pour réaliser leurs créations selon les préférences de leurs clients. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Sacha, qui est aussi passionné de musique, a pour sa part suivi une formation avec le luthier Yvon Robert.

Une guitare électrique en bois sur son trépiedSacha a d'abord fabriqué une guitare avant de se lancer dans le créneau des outils de cuisine. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Après avoir créé sa première guitare électrique, il a développé une gamme d'ustensiles de cuisine, des planches à découper, des planches de présentation, et plus récemment, un coupe-pizza en ébène. Même s'il s'agit encore d'un passe-temps, il a déjà vendu une cinquantaine de planches.

Des planches en bois pour présenter des charcuteries et des fromages fins Sacha crée des plans de travail de cuisine, des planches à découper et des planches de présentation en bois. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Une fierté locale

Les commandes se font encore de bouche-à-oreille, mais elles sont de plus en plus nombreuses. Depuis quelques semaines, il y a un certain engouement pour leurs outils de cuisine esthétiques. Les chefs Marc-André Royal à Montréal ainsi que Vladimir Antonov et David Janelle à Saguenay font partie de ceux qui utilisent ces produits signatures.

Si je peux percer au Québec, c'est parfait. Y'en n'a pas beaucoup des forgerons couteliers. Si je peux fournir des couteaux de qualité à des chefs du Québec, je vais être super content, reconnaît Joel.

À la base, si le duo a opté pour le créneau culinaire, c'est qu'il estime que tout le monde a besoin d'un bon couteau et d'une bonne planche à découper. Ils ont donc voulu joindre l'utile à l'agréable en créant de beaux objets.

Les couteaux et les planches à découper ça vient ensemble.

Sacha Tremblay, ébéniste

C'est complémentaire pour cuisiner.

Joel Tremblay, forgeron

Les artisans publient des photos de leurs créations sur leurs comptes Instagram qui constituent pour le moment leur unique vitrine.

Les parents des complices sont heureux d'avoir investi pour concrétiser le rêve de leurs enfants qui sont bourrés de talent.

On est toujours en arrière de nos garçons. C'est une fierté aujourd'hui de les voir forger des couteaux d'une grande qualité, des guitares de grande qualité. Mes outils, je les reprendrai bien un jour! , ricane leur père François Tremblay.

Portrait des frères jumeaux Sacha et Joel TremblayLes frères jumeaux Sacha et Joel Tremblay auront bientôt 18 ans. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Même si les frères artisans étudient présentement, la forge et l'ébénisterie pourraient bien devenir leur gagne-pain à temps plein.

Saguenay–Lac-St-Jean

Cuisine