•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benoît Sergerie sera finalement transporté à Québec pour subir son opération

Benoît Sergerie.

Benoît Sergerie

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Jean-François Deschênes

Les problèmes de transport de l'homme de Sainte-Anne-des-Monts qui n'avait pu se rendre à Québec pour y subir une opération sont réglés.

Le service sera assuré par le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de la Gaspésie.

Cependant, l'intervention chirurgicale à la jambe de Benoît Sergerie a quand même dû être reportée une troisième fois.

La responsable de la résidence pour personnes âgées où il habite, Violette Pelletier, respire enfin, parce qu’elle s’inquiétait pour son pensionnaire de 67 ans qui peine à s'exprimer depuis son AVC, survenu il y a quelques mois.

Elle explique qu’un taxi l’amènera à l’Hôpital Saint-François d’Assise, à Québec, un voyage de 500 kilomètres. Une fois sur place, un membre de la famille le prendra en charge. Dès qu'il aura obtenu son congé de l'hôpital, un autre taxi ira le chercher. Les frais de transport seront assumés par le CISSS.

Mme Pelletier espère que les autorités de la santé trouveront une solution pour que personne d'autre ne vive ce genre de situation.

J’espère que ça ne se reproduira pas, mais par contre je veux que [cette solution soit maintenue pour] d’autres personnes et qu’ils sachent comment se débrouiller pour y arriver.

Violette Pelletier, propriétaire d’une résidence pour personnes âgées
Gens autours d'une table dans une cuisine.

Denis (à gauche) et Benoît Sergerie (au centre) discutent avec la propriétaire de la résidence pour aînés, Violette Pelletier.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La semaine dernière, Benoît Sergerie n'a pas pu se présenter à l'hôpital pour y subir une opération importante, faute de moyen de transport pour s'y rendre.

Le Centre d'action bénévole des Chic-Chocs refusait de le transporter, parce qu'il jugeait son cas trop lourd. De son côté, le CISSS n'avait pas répondu à la demande d'aide de l'homme de Sainte-Anne-des-Monts, qui se trouvait désemparé.

Le CISSS de la Gaspésie confirme que Benoît Sergerie sera conduit à Québec, sans vouloir commenter davantage.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé