•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La femme qui chuchote à l'oreille des mouffettes

Une mouffette.
Les mouffettes n'éjectent leur liquide que si elles se sentent directement menacées, selon les experts de la faune. Photo: Boviate/Flickr
Radio-Canada

Grâce à son sens de l'odorat inhabituel, une Albertaine est immunisée contre la puanteur des mouffettes, ce qui lui a permis d'en sauver plus d'une trentaine au cours de ses 10 ans de carrière au Medicine River Wildlife Centre, de Red Deer.

Quand une mouffette s’aventure là où elle ne devrait pas être, c’est en effet à Gwenevere Marshall que l'on fait appel pour récupérer le petit mammifère. Même si la bête s’énerve, la spécialiste de la faune garde son calme. Après tout, son sens de l’odorat l’immunise contre le liquide nauséabond.

« Personnellement, je ne les sens même pas. Il faut vraiment qu’elles éjectent leur liquide juste à côté de moi, et si elles le font, je sens juste une légère odeur de pain à l’ail », dit-elle.

L'Albertaine a même déjà été aspergée de liquide en plein visage.

« Ça ne m’a pas vraiment dérangée. Bien sûr, ça pique un peu les yeux, mais je me suis essuyé le visage et j’ai complètement oublié que j’avais été aspergée », raconte-t-elle.

Selon l’experte, les mouffettes n'utilisent ce moyen de défense que lorsqu’elles se sentent vraiment menacées.

Les adultes produisent l’équivalent de deux cuillères à table de liquide et ils savent que, s’ils le gaspillent, ils seront sans défense pendant 10 jours [....] Ils ne veulent vraiment pas le faire.

Gwenevere Marshall, Medicine River Wildlife Centre

Elle est récemment allée secourir une mouffette qui s’était retrouvée prise dans la structure d’un parc de planche à roulettes. Même lorsque les employés de la ville ont installé un treillis pour l’aider à sortir, l’animal était trop épuisé pour grimper par-dessus.

Gwenevere Marshall s’est calmement approchée de lui, l'a enveloppé dans une couverture et transporté dans une cage pour chats. « Les mouffettes sont des animaux très dociles. J’ai brandi la couverture et je lui ai parlé tout au long. Elle a compris que je n’allais pas la manger et elle s’est calmée », conclut-elle.

Avec les informations de Wallis Snowdon

Animaux