•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y aura des carrioles à Saint-Élie-de-Caxton cet été, selon le maire

Village de Saint-Élie-de-Caxton, des maisons et une rue
Les carrioles circuleront dans les rues de Saint-Élie-de-Caxton cet été, selon le maire Robert Gauthier. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Même si elles ont été jugées illégales, les carrioles de Saint-Élie-de-Caxton devraient bel et bien être présentes dans les rues du village cet été, assure le maire Robert Gauthier. Il affirme avoir obtenu une exemption au Code de la sécurité routière.

Dans l’infolettre municipale publiée mercredi, le maire explique avoir un accord verbal du ministre des Transports à cet effet.

En décembre dernier, la Municipalité a été avisée par la Sûreté du Québec (SQ) que les carrioles utilisées pour la Féérie de Noël enfreignent l’article 428 du Code de la sécurité routière.

Les organisateurs de cette activité touristique avaient alors décidé de bloquer les rues à la circulation le temps de laisser passer la carriole.

Carrioles l'hiver dans le noirLes carrioles utilisées pour la balade de la Féérie de Noël, à Saint-Élie-de-Caxton Photo : Radio-Canada

Compte tenu que nous réalisons cette activité depuis 12 ans, et ce sans accident, et qu’il nous est impossible de fermer les rues du village lors de chaque passage au cours de l’été, nous avons demandé au gouvernement du Québec de nous accorder une exemption au Code de la sécurité routière, écrit le maire Robert Gauthier dans l’infolettre municipale.

Selon le maire, un arrêté ministériel sera signé pour confirmer l’exemption, ce qui permettra à Saint-Élie-de-Caxton d’offrir des balades en carrioles cet été.

L’article 428 du Code de la sécurité routière stipule que nul ne peut prendre place dans une remorque ou une semi-remorque en mouvement ou tolérer qu’une telle pratique ait lieu.

Les carrioles de Saint-Élie sont tirées par des tracteurs sur la voie publique depuis douze ans.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale