•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cas de syphilis continuent d’augmenter à Winnipeg

La bactérie <i>treponema pallidum</i> est la cause de la syphilis et elle se traite avec la pénicilline standard.
La bactérie treponema pallidum est la cause de la syphilis et elle se traite avec la pénicilline standard. Photo: iStock / royaltystockphoto
Radio-Canada

L'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) affirme que, au rythme des cas dénombrés, la province pourrait compter près de 600 cas de syphilis pour l'année 2019, soit près de 300 cas de plus qu'en 2018.

L’ORSW alerte la province depuis plusieurs mois au sujet de l’augmentation des cas de syphilis au Manitoba.

L’organisme de santé insiste sur le caractère disproportionné des cas qui touchent majoritairement Winnipeg et les consommateurs de méthamphétamine.

« La crise ne montre aucun signe de ralentissement », affirme l’ORSW dans une note interne, diffusée auprès du personnel le mois dernier et présentée par le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba mercredi, à la Chambre.

Selon ce document, l’ORSW note également 11 cas de multiples infections. Ces patients, principalement des jeunes femmes et des hommes jeunes et d’âge moyen, ont été déclarés positifs à la fois à la syphilis et au VIH.

Les patients se trouvaient principalement en ville et vivaient dans des conditions d’insécurité, prenaient de la méthamphétamine ou avaient été incarcérés.

Le ministre provincial de la Santé, Cameron Friesen affirme que la province fait son possible pour endiguer cette augmentation. Il a ainsi rencontré, mardi, le Bureau du médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

« Il y a un plan graduel pour mobiliser les efforts afin de pouvoir répondre de façon encore plus efficace, pour rejoindre ces populations qui font usage de drogues illicites de façon dangereuse et qui contribuent à mettre en péril la santé publique », assure-t-il.

Dans sa note au personnel, l’ORSW affirme que le ratio de cas de syphilis à Winnipeg était de 87 pour 100 000 personnes en 2018, ce qui était déjà près de neuf fois plus élevé que la moyenne entre 2012 et 2016.

Manitoba

Santé publique