•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l'École du Rock foulent les planches du Théâtre du Palais municipal de La Baie

Des élèves sur scène.
Les élèves de l'École du Rock s'exercent dans le cadre d'une pratique générale en vue de leur spectacle au Théâtre du Palais municipal de La Baie. Photo: Radio-Canada / Catherine Dib
Radio-Canada

Les élèves de l'école primaire Le Roseau de Chicoutimi-Nord ont foulé les planches du Théâtre du Palais municipal de La Baie, mercredi soir. Les écoliers ont démontré à leurs proches tout ce qu'ils ont appris dans ce véritable laboratoire d'apprentissage musical qu'est l'École du Rock.

Les 150 élèves du Roseau vibrent au rythme de la musique depuis janvier.

Tous les élèves de l'établissement ont participé à l'École du Rock, un projet unique en son genre mis de l’avant par l’enseignant et anglais, Maxime Desrosiers. Le musicien du groupe régional Mordicus s’est associé à sa collègue Anne-Sophie Desforges dans le but de faire naître la passion pour la musique chez les jeunes du primaire.

Lors de la pratique générale, mercredi après-midi, il y avait de l’électricité dans l’air.

Le logo de l'École du RockL'École du Rock est devenu le projet éducatif de l'École Le Roseau. Photo : Radio-Canada / Yves Bergeron

L’École du Rock ne s'arrête pas aux arts de la scène.

Des ateliers de sonorisation, de maquillage et de journalisme étaient notamment offerts selon les intérêts des enfants. Le projet donne des idées de carrière pour certains.

Pour le père de l’École du Rock, le spectacle représente un accomplissement et, surtout, l’aboutissement de plusieurs semaines d’efforts.

Je n’aurais pas pensé qu'on se ramasserait au Théâtre du Palais municipal. J'ai toujours tripé sur les histoires où on commence avec rien et que ça devient grand. Des histoires de succès. Donc, en ce moment, je vis tout un trip.

Maxime Desrosiers, enseignant et fondateur de l'École du Rock

L'initiative a aussi été une école pour les responsables du projet qui entendent répéter l'expérience dès l'année prochaine.

Maxime Desrosiers et des élèves de l'École du rock. Maxime Desrosiers et ses élèves de l'École du Rock ont enregistré une émission de variétés au département d'ATM du Cégep de Jonquière. Photo : Radio-Canada / Yves Bergeron

C'est sûr qu'on ne travaillait pas pour faire ça pour un an. Cette année, c'est une année de développement, une année de découvertes. On a eu à s'ajuster constamment, mais c'était toujours des ajustements positifs, commente la directrice de l’école Sandra Boulianne.

Les fonds amassés lors du spectacle seront investis pour assurer la pérennité de l’École du Rock.

D’après le reportage de Catherine Dib

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation