•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants sont à l'honneur pendant la Journée de la francophonie yukonnaise

Des enfants en costumes chantent au micro.

Les élèves de l'École Émilie-Tremblay ont célébré la Journée de la francophonie en habits traditionnels et par des chants.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

La Journée de la francophonie yukonnaise a été soulignée le 15 mai auprès de la plus jeune génération. Créée en 2007 par le gouvernement du territoire, la fête annuelle vise à souligner l'apport des francophones au développement du Yukon.

La commissaire du Yukon, Angélique Bernard, ancienne présidente de l'Association franco-yukonnaise, a tenu à faire partie de la célébration auprès des élèves de l'École Émilie-Tremblay, car les enfants font partie des priorités de son mandat.

« Il est important de souligner le fait francophone au Yukon, qui remonte au début des années 1800 avec les coureurs des bois, dit-elle. On est chanceux d'être capable de présenter cette histoire et de la souligner toutes les années. »

Une femme et un homme en uniforme sont assis dans un gymnase d'école rempli d'enfants.

La commissaire du Yukon, Angélique Bernard, a choisi la famille et l'éducation comme faisant partie des priorités de son mandat.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

La famille et l'éducation sont au coeur de nos communautés. Quand on a des jeunes qui sont fiers de leur francophonie, ça fait des adolescents et des adultes qui en sont fiers et qui n'ont pas peur de transmettre cette langue et cette culture aux prochaines générations.

Angélique Bernard, commissaire du Yukon

Selon Mme Bernard, les francophones peuvent se réjouir cette année du début des travaux de la nouvelle école secondaire francophone, un projet de longue date.

« [Il s'agit] d'une belle avancée pour les élèves du secondaire et de voir que les discussions se poursuivent avec le gouvernement du Yukon pour les services en français, dit Mme Bernard. Ça prend du temps, mais je crois que les gens qui sont en place sont les bonnes personnes pour faire avancer les choses et c'est juste de continuer le combat pour avoir plus de services en français. »

Un ouvrier transporte des tuyaux sur un chantier de construction.

Les travaux de construction pour la nouvelle école secondaire francophone sont bien entamés sur le terrain du quartier Riverdale à Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

La francophonie à travers l'art

La journée a aussi été l'occasion de présenter une exposition d'oeuvres d'art des élèves dans le cadre de l'initiative internationale de la Caravane des dix mots. Celle-ci rassemble des participants des quatre coins du monde autour d'un thème, celui de l'écriture.

Grand-Nord

Francophonie