•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vétérinaires veulent pouvoir donner du cannabis médicinal aux animaux

Erin O'Toole, un chien et un homme sont debout devant le parlement.
Le député conservateur Erin O'Toole, à gauche, discute avec l'organisateur de l'événement, Matthew Trapp, qui tient son chien Max Pugsley. Le chien consomme du prozac pour des raisons médicales. Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
La Presse canadienne

Des vétérinaires accompagnés de chiens se sont rendus sur la colline du Parlement, mercredi, pour faire pression sur les députés afin d'obtenir le droit d'utiliser du cannabis médicinal pour soigner des animaux.

Les vétérinaires souhaitaient attirer l'attention sur ce qu'ils considèrent comme une omission flagrante dans les régimes encadrant le cannabis à des fins médicinales et récréatives.

La loi n'autorise pas les vétérinaires à prescrire des produits à base de cannabis pour les animaux de compagnie, même si des recherches préliminaires laissent croire que cela pourrait être bénéfique dans le traitement de la douleur, des convulsions, de l'anxiété et d'autres troubles — comme pour les humains.

De plus, la loi oblige l'apposition d'étiquettes sur les produits à base de cannabis pour signaler qu'ils doivent rester hors de la portée des enfants, mais il n'y a aucun avertissement similaire pour protéger les animaux.

Sarah Silcox, présidente de l'Association canadienne de la médecine vétérinaire cannabinoïde, souligne que son groupe s'est fait dire que ces omissions n'étaient probablement qu'un « oubli », qui pourraient être considérées lors de la révision du régime encadrant le cannabis légal dans trois ans. Mais Mme Silcox voudrait des mesures plus rapidement.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale