•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gazoduq annule les rencontres prévues à Preissac et La Corne avec les propriétaires touchés par son tracé

Des tuyaux servant à créer des conduites souterraines sont empilées.
Des conduites souterraines semblables à celles-ci seront installées par Gazoduq. Photo: gracieuseté Gazoduq
Émilie Parent Bouchard

Gazoduq annule les rencontres qui devaient se tenir ce soir et demain à Preissac et à La Corne avec des propriétaires terriens touchés par le tracé du gazoduc que l'entreprise souhaite construire dans la région ainsi qu'au Saguenay-Lac-Saint-Jean, une situation que déplorent les militants environnementalistes.

L'entreprise a pris cette décision après que des militants environnementalistes aient monopolisé la rencontre tenue mardi à d'Alembert et au cours de laquelle les propriétaires, dont certains de terres agricoles, sont restés sur leur faim, n'obtenant pas de réponses à leurs questions.

Rencontres individuelles en vue

Le chef des relations avec les communautés de Gazoduq, Frédéric Lepage, dit regretter cette annulation. Il ajoute que des rencontres individuelles seront planifiées avec les propriétaires concernés.

L'idée n'est pas de priver aucun citoyen d'information, mais on souhaitait avec un espace de dialogue privilégié avec les propriétaires qui ont une réalité propre. On parle d'environ 150 propriétaires sur le tracé qui sont directement touchés, qui ont des préoccupations spécifiques à leur situation. On souhaite avoir un espace de dialogue qui convient à cette situation-là. À la lumière de la rencontre [tenue à D'Alembert mardi], on estime que ce n'est pas possible d'avoir ce dialogue avec les propriétaires dans le cadre des rencontres telles qu'elles étaient prévues cette semaine, estime M. Lepage.

Un homme parle devant une foule lors d'une consultation de l'entreprise Gazoduq.Frédéric Lepage, chef des relations avec la communauté de Gazoduq Photo : gracieuseté Gazoduq

Gazoduq dit que la majorité des propriétaires qui étaient convoqués à ces réunions ont été contactés par téléphone.

Appel à la solidarité des militants environnementalistes

Le cofondateur de Gazoduq, parlons-en, un collectif citoyen contre le projet de Gazoduq actif depuis le mois de novembre sur Facebook, rappelle que les citoyens de d'Alembert ont demandé à ce que l'ensemble des citoyens, dont les militants, puissent assister à la rencontre tenue hier. Rodrigue Turgeon appelle d'ailleurs les citoyens, propriétaires touchés par le tracé projeté du gazoduc ou non, à demeurer solidaires.

C'est vraiment un manque de respect de la compagnie de venir dire que c'est de la faute des concitoyens qui se mobilisent en solidarité avec les propriétaires visés. Je pense qu'on a la démonstration que la compagnie veut diviser pour régner. Je dis [aux citoyens], si vous avez besoin d'information ou de support, il y a un grand réseau qui est en train de se former. Plus largement, il faut installer un vent de solidarité, renchérit M. Turgeon.

Réunions maintenues au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L'entreprise maintient pour le moment les rencontres prévues au Saguenay-Lac-Saint-Jean la semaine prochaine. Le collectif Gazoduq, parlons-en, dit cependant être en contact avec d'autres militants de cette région où Gazoduq projette d'acheminer le gaz naturel, qui serait liquéfié dans le Fjord du Saguenay.

Abitibi–Témiscamingue

Environnement