•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le financement de Science Nord amputé de 4 M$

Le centre Science Nord de Sudbury, vu du lac Ramsey
Le centre Science Nord de Sudbury Photo: iStock
Radio-Canada

Le gouvernement Ford retranche 4 millions de dollars au financement du musée Science Nord de Sudbury. Les progressistes-conservateurs ont décidé d’annuler une subvention spéciale accordée sous les libéraux, parce qu’ils n’auraient pas reçu la preuve que les projets présentés par le musée sont « financièrement responsables ».

Selon le budget des dépenses, un document législatif qui contient en détail les prévisions de dépenses du gouvernement, le financement provincial accordé au musée passe de 10,8 millions de dollars pour l’exercice financier 2018-2019 à 6,8  millions cette année. Les chiffres du budget des dépenses ont été confirmés mercredi par le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport.

Questionné sur le sujet à la sortie période de questions, le ministre responsable, Michael Tibollo, a simplement répondu qu’il n’était pas au courant de compressions, avant de partir. Plus tard, par communiqué, le ministre s’est rétracté et a précisé que la différence de 4 millions de dollars correspond à l’élimination d’un financement octroyé par les libéraux de Kathleen Wynne en avril 2018. Selon le ministère, le financement était conditionnel à l’obtention de nouvelles approbations de la part de la direction du musée. Le ministère a donc jugé ne pas avoir obtenu la démonstration que les projets proposés seraient financièrement responsables.

Le directeur général de Science Nord, Guy Labine, pose pour une photo. Le directeur général de Science Nord, Guy Labine, assure que les projets du musée iront de l'avant comme prévu. Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

La direction du musée, de son côté, voit les choses différemment. Elle refuse de dire que Science Nord a perdu 4 millions de dollars, puisque le financement pour le fonctionnement du musée demeure inchangé à 6,8 millions de dollars. Le directeur Guy Labine a d'ailleurs bon espoir que des sommes additionnelles seront éventuellement accessibles. On continue à travailler avec le gouvernement provincial, indique-t-il. Malgré la perte de la subvention des libéraux, aucun projet n'a été mis en veilleuse, assure-t-il.Les projets du plan stratégique continuent, comme le réaménagement du 4e étage.

Un moteur économique, selon l'opposition

Pour la députée néo-démocrate France Gélinas, Science Nord est un « engin économique important » pour la région qu'elle représente. C'est la plus grosse attraction touristique que l'on a dans le Nord de l'Ontario, insiste-t-elle. Les gens viennent de partout.

Les touristes viennent parce qu'on a Science Nord.

France Gélinas, députée de Nickel Belt

La députée de Nicket Belt déplore que le gouvernement Ford vienne encore jouer les trouble-fêtes et qu'il force le musée à changer ses plans, sans préavis. Tout ce qui avait été préparé pour l'an prochain, pour s'assurer que les touristes vont revenir à Science Nord et qu'ils vont repayer, ça vient d'être envoyé sous le tapis, ajoute France Gélinas. Selon elle, Science Nord a besoin du soutien financier de la province pour renouveler ses expositions et attirer les touristes, ce qui créée des retombées économiques pour la région.

Toronto

Politique provinciale