•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une université installe un système de sécurité intégrant de l’intelligence artificielle

Une agente de sécurité est devant des écrans.

L'Université Mount Royal a installé un sytème de surveillance créé par la compagnie australienne iCetana.

Photo : Radio-Canada / Dave Gilson

Radio-Canada

Un système de vidéosurveillance qui intègre de l'intelligence artificielle a été installé pour la première fois au Canada, à l'Université Mount Royal, de Calgary.

Le système utilise des caméras 360 degrés à haute résolution et un logiciel qui transforme les images enregistrées en données.

Ces dernières sont ensuite analysées pour créer un modèle sur les allées et venues des personnes dans l’Université. Le modèle est recréé tous les 14 jours pour qu’il soit le plus précis possible.

Un écran de surveillance avec des voitures stationnées.

Toutes les caméras de surveillance de l'Université Mount Royal sont dotées d'une fonction intelligente de détection de mouvements.

Photo : Radio-Canada / Dave Gilson

L'écran noir

La particularité du système est que les images analysées ne sont pas diffusées en continu sur les écrans des gardiens de sécurité. Les écrans sont en veilleuse. Quand l'intelligence artificielle détecte une anomalie captée par une caméra, l'écran auquel elle est connectée l'indique en s'allumant.

Ce système d'« écran noir » permettra une meilleure réactivité, selon le directeur de la sécurité de l'Université, Peter Davison, citant des études qui démontrent qu'un gardien de sécurité ne peut réellement suivre que deux écrans à la fois.

Plutôt que d'essayer en vain de suivre 300 écrans à la fois, le gardien de sécurité peut se concentrer sur les anomalies qui surgissent, dit-il.

Ces caméras peuvent maintenant nous dire ce qui se passe et où ça se passe, et nous donnent ainsi la possibilité d’agir , ajoute Grant Sommerfeld, vice-président adjoint des installations à l’Université de Mount Royal.

Un écran de vidéosurveillance.

La vidéosurveillance permet d'envoyer des alertes en temps réel.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

La sécurité dans l'ère numérique

L’ancien système de caméra de surveillance en circuit fermé était devenu trop coûteux, mais surtout trop difficile à entretenir. Comme certaines pièces de rechange n’existaient plus, des caméras avaient cessé de fonctionner. Par conséquent, certaines parties de l’établissement n’étaient plus sous surveillance, ce qui est un facteur de risque.

Notre intention était de faire mieux avec les ressources que nous avions.

Grant Sommerfeld, vice-président adjoint des installations à l’Université de Mount Royal
Écran de surveillance avec deux étudiants qui marchent.

Il y a 14 258 étudiants répartis sur une vaste superficie. La direction de l’Université Mount Royal veut s’assurer que chacun d’eux y circule en toute quiétude.

Photo : Radio-Canada / Dave Gilson

Le droit à la vie privée des étudiants

Cette analyse de métadonnées par intelligence artificielle des faits et gestes des étudiants soulève toutefois des questions sur le droit à la vie privée.

Selon Grant Sommerfeld, le système respecte la réglementation sur la vie privée, car les caméras ne ciblent pas les personnes en fonction de leur genre ou de leur âge, par exemple.

Cependant, des étudiants s’inquiètent et souhaiteraient avoir plus d’information sur l’utilisation du nouveau système.

Intelligence artificielle

Techno