•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition accuse le Parti saskatchewanais d'avoir caché une étude sur la taxe carbone

Scott Moe, le premier ministre de la Saskatchewan, parle devant un microphone en portant un costume-cravate et des lunettes.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD) reproche au gouvernement de Scott Moe de ne pas avoir divulgué aux Saskatchewanais une étude portant sur les conséquences de la taxe sur le carbone. L'étude, qui a été financée par le Parti saskatchewanais, indiquait que la mesure fédérale coûterait environ 1 milliard de dollars à la province d'ici 2030.

Les détails de l’étude en question, qui a été réalisée par la firme Navius Research, n’ont jamais été publiés.

Le gouvernement provincial a cependant décidé de dévoiler les résultats d’une seconde étude, selon le NPD. Celle-ci, réalisée par l’Université de Regina, démontrait que la taxe sur le carbone coûterait environ 16 milliards de dollars à la province.

Le chef du NPD, Ryan Meili, est d’avis que le gouvernement de Scott Moe aurait dû faire connaître les deux études au public pour dresser un portrait plus complet des conséquences de la taxe sur le carbone.

Les Saskatchewanais se soucient des changements climatiques et veulent que le gouvernement agisse de façon responsable pour limiter les effets sur l’économie. C’est honteux qu’ils aient choisi d’enterrer le premier rapport, a-t-il affirmé.

Le chef du NPD de la Saskatchewan, Ryan Meili.

Le chef du NPD de la Saskatchewan, Ryan Meili, aurait aimé que le gouvernement provincial publie les deux études qu'il a commandées.

Photo : Radio-Canada

Des effets négatifs sur la province

En réponse aux critiques de l’opposition, le ministre provincial de l’environnement, Dustin Duncan, a déclaré que le gouvernement était préoccupé par certaines méthodes utilisées dans la première étude.

Nous sommes d’accord pour offrir le rapport à quiconque souhaite le consulter, mais en raison de nos préoccupations, nous avons préféré ne pas le publier, a-t-il indiqué.

Il a cependant ajouté que, dans les deux cas, les études montraient que la taxe imposée à la province par le fédéral aurait un impact négatif sur l’économie de la province.

Saskatchewan

Politique provinciale