•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti libéral formera un gouvernement minoritaire à T.-N.-L.

Dwight Ball, chef du Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les libéraux de Dwight Ball ont été réélus, mais formeront cette fois un gouvernement minoritaire.

Photo : Radio-Canada / Elisa Serret

Radio-Canada

Les citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador ont élu le Parti libéral de Dwight Ball pour un second mandat, mais avec 20 sièges il formera un gouvernement minoritaire. Il lui fallait 21 sièges pour obtenir la majorité parlementaire. Terre-Neuve-et-Labrador rejoint ainsi le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard, qui ont également élu des gouvernements minoritaires au cours de la dernière année.

Nous avons eu nos différends en tant que chefs de parti, a lancé le chef libéral, Dwight Ball, remerciant du même coup son adversaire progressiste-conservateur Ches Crosbie de s’être présenté. Dwight Ball a ensuite lancé un appel à l’unité.

Il est impératif que nous travaillions ensemble pour le bien des citoyens de Terre-Neuve. Les électeurs s’attendent à ce que nous travaillions ensemble.

Dwight Ball, chef du Parti libéral de Terre-Neuve-et-Labrador

Dwight Ball a été le premier candidat à être élu jeudi soir. Les choses se sont toutefois gâtées au cours de la soirée pour le Parti libéral. Alors qu'il a formé un gouvernement majoritaire avec 31 sièges aux élections de 2015, il doit se contenter cette année d'un gouvernement minoritaire.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait la déclaration suivante tard en soirée : « Au nom du gouvernement du Canada, je félicite Dwight Ball de sa réélection ».

Pour connaître tous les résultats, consultez notre site Résultats.

Deux ministres sortants tombent

Deux ministres sortants du gouvernement libéral de Dwight Ball sont d'ailleurs tombés jeudi soir.

Le ministre sortant des Affaires municipales Graham Letto a été défait par le néo-démocrate Jordan Brown dans Labrador-Ouest par seulement cinq voix. Graham Letto est un politicien local bien connu. Avant d’être ministre sous le gouvernement libéral de Dwight Ball, il a entre autres été maire de Labrador City et président du regroupement Municipalities NL.

Dwight Ball, chef du Parti libéral, prononce un discours.

C'est une victoire, mais une victoire amère pour les libéraux de Terre-Neuve-et-Labrador, qui ont perdu plusieurs sièges. Ils devront diriger un gouvernement minoritaire.

Photo : Radio-Canada / Elisa Serret

Le ministre sortant de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Al Hawkins, est l’autre victime libérale de cette élection. Il a été défait par le progressiste-conservateur Chris Tibbs dans une autre lutte serrée. M. Tibbs a obtenu 335 votes de plus que son adversaire dans Grand Falls-Windsor-Buchans.

À noter également que les deux candidats indépendants élus jeudi soir étaient auparavant des députés libéraux qui avaient été remerciés par le parti.

Ches Crosbie n'accepte pas la défaite

Ches Crosbie, chef du Parti progressiste-conservateur, a également été élu. À noter qu'il est devenu chef du parti il y a à peine un an.

Extrait du discours de Ches Crosbie

Le chef progressiste-conservateur Ches Crosbie n'accepte pas la défaite. Il a lancé une mise en garde dès l'ouverture de son discours jeudi soir. J’avais deux discours. Ni l'un ni l’autre ne s’applique. C’est une situation unique. On voit que la marée se retire sous le gouvernement libéral. On se retrouve dans une situation instable constitutionnellement.

Ça ne finira pas avec une situation où Dwight Ball sera premier ministre dans un an.

Ches Crosbie, chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador

Une bonne soirée pour les néo-démocrates

C'est une très bonne soirée du côté des néo-démocrates, qui ont fait élire plus de députés cette année qu'en 2015. C'est particulièrement surprenant étant donné l'état de désorganisation dans lequel se trouvait le parti, qui a élu sa chef seulement deux mois avant les élections.

La chef du parti, Alisson Coffin, à ce poste depuis seulement deux mois, a remporté son pari en se faisant élire.

C’est une nouvelle ère qui commence. Wow! Il y a beaucoup de gens envers qui je suis reconnaissante et que je dois remercier ce soir.

Alison Coffin, chef du Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador
Une femme qui s’adresse à une foule qui fait la fête.

La chef néo-démocrate, Alison Coffin

Photo : Radio-Canada

Le néo-démocrate Jim Dinn a aussi éclipsé les candidats progressiste-conservateur et libéral avec une avance de 547 votes. Nous avons toujours travaillé en équipe. Mes enfants ont été près de moi. Ils seront des enfants du gouvernement maintenant.

Il faut cependant noter que le néo-démocrate Jordan Brown a été élu dans Labrador-Ouest par seulement cinq voix d'avance sur le ministre sortant des Affaires municipales, Graham Letto. Un recomptage des voix pourrait être demandé.

Les demandes des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador

Le vice-président du Conseil scolaire francophone provincial, Michael Clair, affirme que les besoins de la population francophone à Terre-Neuve-et-Labrador sont grandissants. Le prochain gouvernement aura selon lui des décisions difficiles à prendre.

Néanmoins, les gouvernements libéral et progressiste-conservateur étaient sur la bonne voie d’après lui.

Nous espérons que quiconque va former le nouveau gouvernement va continuer de la même façon, a indiqué M. Clair.

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale