•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Marc Garneau, premier Canadien astronaute

    Marc Garneau dans la réplique de la navette Challenger en 1984

    Marc Garneau a été le premier Canadien à voyager dans l'espace.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Marc Garneau est le 152e humain et le premier Canadien à s'être envolé vers l'espace. Radio-Canada a suivi les péripéties de cet astronaute canadien.

    Dans une boule de flammes jaunes et un bruit infernal, Marc Garneau tournait une nouvelle page de l’histoire spatiale canadienne.

    Réal D’Amours, 5 octobre 1984

    Une petite annonce qui change une vie

    Le Point le 19 septembre 1984

    C’est l’animateur Simon Durivage dans une entrevue présentée à l’émission Le Point le 19 septembre 1984 qui nous rappelle l'anecdote qui suit.

    C’est une petite annonce placée dans le quotidien The Ottawa Citizen qui allait bouleverser la vie de Marc Garneau.

    Le capitaine de frégate de 35 ans est l'un des 4300 Canadiens à s’être portés candidats pour intégrer le Programme canadien des astronautes.

    Il sera un des six Canadiens à être retenus.

    Le 13 mars 1984, Marc Garneau apprend qu’il sera le premier astronaute canadien à participer à une mission de navette spatiale américaine.

    Ce vol de Challenger STS-41-G doit décoller le 5 octobre 1984.

    Marc Garneau aura seulement huit mois, la moitié du temps d'entraînement généralement prévu d’habitude, pour se préparer à cette mission.

    Un entraînement intensif

    Quelques jours avant cet envol, Simon Durivage se rend au siège de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) à Houston pour interviewer Marc Garneau.

    L’entretien porte sur les motivations de l’astronaute ainsi que sur la nature des expériences scientifiques qu’il devra réaliser durant le vol de la mission de Challenger.

    Marc Garneau sera très occupé pendant les huit jours que durera ce vol.

    Il doit en effet effectuer une trentaine d’expériences scientifiques.

    Celles-ci portent par exemple sur la perception en apesanteur dans l’espace ou encore sur la quantité d’énergie du Soleil qui pénètre dans l’atmosphère terrestre.

    Un décollage réussi…

    Le 5 octobre 1984, l’aventure de Marc Garneau atteint son paroxysme. La navette Challenger STS-41-G décolle de Cape Canaveral en Floride.

    Téléjournal, 5 octobre 1984

    L’événement est raconté par deux reportages des journalistes Réal D’Amour et Raymond Saint-Pierre au Téléjournal.

    Le journaliste Réal D’Amours décrit un envol spectaculaire et sans anicroche à part quelques tuiles qui se sont décollées de la navette et un satellite qui refuse de fonctionner.

    Quant au journaliste Raymond Saint-Pierre, il recueille les commentaires des Canadiens venus assister à l’événement, dont les parents de Marc Garneau.

    … suivi d’un retour impeccable

    Le 13 octobre 1984, après huit jours dans l’espace, la navette Challenger revient sur Terre.

    Téléjournal, 13 octobre 1984

    L’événement est une fois de plus couvert par le journaliste Réal D’Amours qui présente son reportage au Téléjournal.

    L’atterrissage de Challenger à Cape Canaveral conclut une mission impeccable.

    La navette atterrit à quelques kilomètres à peine de l'endroit où elle avait décollé. Cela constitue en soi une prouesse technologique.

    Marc Garneau parle aussi en conférence de presse de la grande collaboration qui a régné dans l’équipe au cours de la mission.

    Marc Garneau retourne dans l’espace en 1996 et en 2000. Il a également présidé l’Agence spatiale canadienne de 2001 à 2006.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Science