•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mauvaise planification à l'origine de la mort d'un élagueur de Québec

Le lieu de l'accident de travail qui a coûté la vie à l'élagueur Marc-André Lavoie.

Le lieu de l'accident de travail qui a coûté la vie à l'élagueur Marc-André Lavoie.

Photo : Courtoisie CNESST

Radio-Canada

La mort d'un élagueur de Québec en mai 2018 a entre autres été causée par une mauvaise planification des travaux par son employeur, estime la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Marc-André Lavoie, 35 ans, a été électrocuté lorsque la scie à élaguer télescopique qu'il utilisait pour couper des branches au-dessus de sa tête est entrée en contact avec une ligne électrique à moyenne tension.

L’homme, qui travaillait pour l'entreprise Patrick Turgeon Arb'attage, était attaché à une branche par un harnais au moment de l'accident.

La CNESST affirme, dans son rapport, que « la planification des activités d'élagage était déficiente, amenant le travailleur à utiliser un outil conducteur alors que sa position dans l'arbre permettait à l'outil d'entrer en contact avec la ligne électrique à moyenne tension ».

L'organisme rappelle aussi que l'entreprise aurait pu communiquer avec Hydro-Québec avant de commencer les travaux afin de s'assurer que la ligne électrique était mise hors tension.

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à la Société internationale d'arboriculture Québec et à l'Association québécoise des arboriculteurs commerciaux afin que leurs membres en soient informés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accident de travail

Justice et faits divers