•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entrepreneur de Shawinigan déplore la coupe d'arbres au centre-ville

Arbres coupés, le stationnement et l'immeuble derrière.
C'est pour agrandir ce stationnement derrière l'immeuble du 550, avenue de la Station à Shawinigan qu'Olymbec a coupé les arbres. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un jeune entrepreneur de Shawinigan s'est présenté devant le conseil municipal mardi afin de dénoncer l'abattage d'arbres pour faire un stationnement tout près de son lieu de travail, au centre-ville.

Le cofondateur de l'entreprise Rum&Code, Félix-Antoine Huard, est déçu en tant que citoyen de voir que la Ville permet la disparition d'espaces verts.

La semaine dernière, munie de tous les permis nécessaires, l’entreprise immobilière Olymbec a fait couper les arbres pour faire un stationnement de 55 cases près de Place Cascade, l'immeuble de l'avenue de la Station qui lui appartient.

Olymbec avait besoin d'emplacements de stationnement pour répondre aux besoins de ses locataires commerciaux, qui sont plus nombreux qu'avant.

Un homme au micro devant le conseil municipal de Shawinigan.Félix-Antoine Huard a pris la parole lors de la séance du conseil municipal de Shawinigan pour dénoncer la coupe d'arbres. Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Félix-Antoine Huard souhaite que la Ville fasse plus attention à ce qu'elle permet sur son territoire pour veiller à ne pas perdre ses boisés.

J’ai été surpris, j’ai été très déçu, j’étais triste aussi de voir que c’était ça notre choix collectif, a rapporté l’entrepreneur. Ce n’est pas une problématique de couper un arbre pour faire un stationnement, c’est une problématique globale pour le centre-ville de Shawinigan, de mobilité, de transport et de préservation de nos espaces verts.

Une demande d’Olymbec, explique la Ville

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, assure que la Ville a à cœur de protéger les espaces verts, mais que dans ce cas-ci, c'était une demande précise de l'entreprise et que ça répondait à un réel besoin de stationnement au centre-ville.

C'est un plan qui avait déjà été établi au préalable avec Olymbec, a expliqué le maire Angers. Évidemment, ça faisait partie des conditions d'Olymbec, qui avait besoin de stationnement comme l’ensemble des commerçants du centre-ville.

Olymbec est tenue de planter de la végétation autour du stationnement.

Mauricie et Centre du Québec

Affaires municipales