•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 150 voiliers mettent le cap sur Victoria pour la course Swiftsure

Trois matelots sont assis sur un catamaran en pleine navigation.

Un catamaran longe les côtes canadiennes et américaines en 2018.

Photo : Swiftsure / Jill Fitz Hirschbold

Adrien Blanc

La régate organisée par le Royal Victoria Yacht Club attire chaque année les marins de la Colombie-Britannique et des États américains de Washington et de l'Oregon. Du 23 au 26 mai, le public pourra ainsi admirer les voiliers et rencontrer leur équipage.

Les marins auront deux jours pour finir de préparer leur bateau avant le premier départ, le 25 mai.

La course Swiftsure est une manifestation autant sportive que touristique. La porte-parole du comité organisateur, Louise Alepin, invite le public à aller voir les embarcations dans le port. Une tente d’information sera installée où des ambassadeurs de la course répondront aux questions des curieux, le jeudi 23 et le vendredi 24 mai, de 10 h à 16 h.

Victoria est un port international. Donc, on ne sait jamais qui on va rencontrer.

Louise Alepin, porte-parole de la course
Un homme debout sur un voilier en bois discute avec un autre homme qui s'appuie sur le même voilier.

Des participants patientent dans le port de Victoria, en 2018.

Photo : Swiftsure / Gordon Griffiths

Le samedi 25 mai, le public pourra assister au départ de la course à 8 h, depuis Clover Point, un cap situé au sud de la ville. Un commentateur expliquera les moments clés, puis le 442e Escadron de transport et de sauvetage de l'Aviation royale canadienne fera une démonstration de secours en mer à bord de l’hélicoptère CH-149 Cormorant.

La Swiftsure est une tradition à Victoria.

Louise Alepin, porte-parole de la course

La première course Swiftsure aurait eu lieu en 1930. Six bateaux auraient alors mis le cap sur le large, fait le tour d’un bateau-phare stationné à Swiftsure Bank, à la sortie du détroit de Juan de Fuca, puis seraient retournés à Victoria.

La 76e régate sera constituée de deux courses, l’une de deux jours et l’autre d’une journée, échelonnées sur plusieurs départs selon la catégorie des équipes et de leurs navires.

Gord, Michelle et Maia se tiennent côte à côte.

La famille Galbraith apprécie l'ambiance conviviale de la course.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

La plus jeune participante, Maia, a 3 ans. Elle prendra part à la course d’une journée, d'une distance de 25 milles marins, soit 46 km, avec ses parents, Michelle et Gord Galbraith, et leurs amis, à bord d’un Lekker de neuf mètres.

Sports nautiques

Sports