•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discorde au conseil municipal de Lac Baker

Des citoyens sont assis dans l'assemblée pendant que les membres du conseil municipal écoutent la conseillère Sophie Vaillancourt.

La conseillère Sophie Vaillancourt a tenté de se faire entendre à la réunion publique du conseil municipal de mardi soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ton a monté à quelques reprises mardi soir à la réunion du conseil municipal de Lac Baker, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Au centre du litige : la suspension à plusieurs reprises d'une des conseillères, Sophie Vaillancourt.

Suspendue à deux reprises dans la dernière année, la conseillère Sophie Vaillancourt estime être victime d’acharnement de la part du maire, des autres conseillers ainsi que du directeur général de la municipalité. Ils ne sont pas parlables, estime-t-elle. Je ne peux pas rien expliquer. Ils sont trop orgueilleux pour revenir en arrière puis s’excuser.

Le conseil lui reproche d'avoir manqué à son serment d'office de conseillère, d'avoir manqué à son serment de confidentialité ainsi que d'avoir manqué au code de conduite, allégations qu'elle réfute.

La conseillère s’est présentée à la réunion de mardi soir dans l’espoir d’avoir réponse à ses questions par concernant le comportement de ses collègues au conseil, mais elle estime avoir été traitée de façon irrespectueuse. Le maire, c’est clair qu’il est très agressif envers moi puis le directeur général aussi. Je n’ai pas aimé non plus le conseiller qui a l’air un peu de rire en arrière de tout ça .

Une conseillère difficile selon le maire

Questionné après la réunion, le maire de la municipalité, Louis Chouinard, estime que Sophie Vaillancourt a fait du chantage au conseil municipal. Selon le maire, la conseillère refuse de coopérer avec les autres membres du conseil et de se ranger derrière les décisions de la majorité lorsqu’elle n’est pas d’accord. Comme membre du conseil, elle doit aller avec les résolutions du conseil, affirme-t-il. Le conseil a pris la résolution de la suspendre parce qu’elle ne voulait pas coopérer avec eux autres .

Si elle ne veut pas faire ça, bien elle a juste une chose à faire, c’est de donner sa démission.

Louis Chouinard, maire de Lac Baker

Sophie Vaillancourt affirme que c’est la mauvaise attitude des autre conseillers qui l’empêche de travailler en équipe.

Demande d’excuses

La conseillère, qui ne peut plus siéger au conseil municipal depuis plusieurs mois, demande des excuses au conseil municipal ainsi qu’au directeur général du village, en plus d'xiger des sanctions pour les torts qu’elle affirme avoir subis. Elle veut aussi que le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux se mêle de la question. Finalement, elle souhaite être réintégrée au conseil le plus rapidement possible.

Nouveau-Brunswick

Politique municipale