•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme systémique : un portrait injustement négatif de Thunder Bay, selon le maire

La ligne d'horizon de ville de Thunder Bay
Thunder Bay se trouve sur les rives du lac Supérieur Photo: iStock / slanc
Miguel Lachance

Lors d’une assemblée publique mardi soir, Bill Mauro a déclaré que les deux rapports sur le racisme systémique au sein de la police municipale, rendus publics en décembre, ont un effet injustifié sur la réputation de Thunder Bay.

M. Mauro a aussi dénoncé l’utilisation par les médias de statistiques sur la criminalité pour peindre un portrait peu flatteur de la ville.

Un homme derrière un podium s’adressant à des personnes assises dans une salle.Le maire de Thunder Bay, Bill Mauro, tient à défendre la réputation de la Ville, qui considère injustement attaquée. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Le maire admet l’existence des problèmes auxquels font face Thunder Bay et son service de police, mais il croit que plusieurs autres villes canadiennes vivent une situation semblable.

Ça me rend fou de devoir combattre cette perception [négative] de notre communauté, créée à l'échelle nationale par les médias. Je dis [aux critiques] que je reconnais que nous avons des problèmes, mais ne donnez pas l’impression que Thunder Bay est différente des autres.

Bill Mauro, maire de Thunder Bay

Je crois que [Thunder Bay] demeure une des meilleures villes où il fait bon vivre, a-t-il ajouté, mais c’est difficile pour les gens de ressentir cet optimisme.

Le maire a fait cette déclaration à la suite d’une remarque d’un citoyen qui rapportait les témoignages de visiteurs ayant connu une mauvaise expérience.

Ce résident a donné en exemple la récente présentation de la Coupe Telus, alors que des autobus auraient été vandalisés dans le stationnement d’un hôtel.

Le citoyen voulait alors savoir qu’elles étaient les priorités du maire pour que Thunder Bay puisse continuer d’accueillir des événements de cette ampleur et redorer son blason.

Un homme derrière un micro au milieu d'une assemblée.Environ 50 personnes ont assisté à la rencontre. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

M. Mauro a répété les priorités mentionnées lors de la campagne électorale et de son assermentation en décembre : infrastructures, criminalité, développement économique et impôts fonciers.

Plus tôt dans la rencontre, le maire avait par ailleurs fait le point sur un projet d’infrastructure, soit la construction d’un nouveau complexe sportif pour remplacer le Sports Dome, entre autres pour le soccer.

Il croit que ce genre de projet est essentiel pour bâtir une meilleure communauté, en affirmant que le centre sera utilisé par des milliers de personnes pour la pratique de plusieurs sports

L’idée que nous soyons une ville de 120 000 habitants, en 2019, et que nous n’avons pas de centre sportif polyvalent, c’est frappant.

Bill Mauro, maire de Thunder Bay

Un rapport de l’administration municipale à ce sujet est attendu le 3 juin.

Des gens tenant des pancartes sur le bord d'une rue.Quelques citoyens réclamant la rénovation d’une piscine municipale ont manifesté devant l’hôtel où se tenait l’assemblée publique. Il s’agit d’un des enjeux qui a été soulevé par plusieurs personnes présentes lors de la rencontre. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

La réparation des routes, l’avenir du centre commercial Victoriaville et le recyclage sont quelques-unes des autres préoccupations qui ont été soulevées lors de la rencontre de mardi soir.

Nord de l'Ontario

Politique municipale