•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'industrie agricole régionale se porte bien malgré les défis

Des vaches sont côte à côte dans un enclos. La moitié mange et l'autre moité a le nez levé.

Des vaches dans un enclos

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Radio-Canada

Malgré les difficultés vécues par les agriculteurs, leur réalité n'est pas aussi sombre qu'elle le paraît, estime le Groupe multiconseil agricole (GMA) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Lors d’une conférence de presse tenue mardi, l’organisme a présenté des données qui démontrent que l’industrie agricole se porte bien et génère un produit intérieur brut (PIB) de 640 millions de dollars dans la région.

Malgré un climat morose, des accords commerciaux aux conséquences difficiles, l’accaparement des terres agricoles et l’épuisement remarqué chez de nombreux agriculteurs, le GMA explique que tout n’est pas noir.

À titre d’exemple, l’organisme relève que la production laitière, qui génère le plus de revenus bruts dans la région, a augmenté de manière significative. Le volume de lait produit dans les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord est passé de 151 000 à 169 000 litres entre 2015 et 2018, selon des données fournies par les Producteurs de lait du Québec.

Un conférencier devant un tableau interactif.

Le groupe multiconseil agricole du Saguenay-Lac-Saint-Jean a tenu une conférence mardi.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Les investissements sur les fermes laitières de la région ont plus que doublé entre 2016 et 2018 et s’élèvent à 76 millions de dollars, comme en témoignent les statistiques compilées par le GMA.

Des fois, le fait de mettre que l’aspect négatif ne rend pas justice à ceux qui investissent et qui travaillent au quotidien pour améliorer leur sort. On ne veut pas nier la situation. On les appuie, on est là.

Denis Larouche, directeur général du GMA du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Avec le vieillissement de la population, les besoins en relève seront encore plus criants. Le Groupe multiconseil agricole du Saguenay-Lac-Saint-Jean a donc voulu envoyer une image positive de l'industrie.

La moyenne d’âge des producteurs ne rajeunit pas. Il y a moyen, avec nos représentants et nos conseillers à tous les niveaux, de trouver des moyens de faciliter des transferts d’entreprises, pense Mario Théberge, président régional de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Au total, les fermes laitières du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont investi 180 millions de dollars au cours des trois dernières années.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Agriculture