•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival rock d’Aldergrove, précurseur de Woodstock

Un guitariste vue de dos sur scène et la foule qui le regarde.

Musicien et foule au festival rock Aldergrove Beach.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Cet été, on soulignera le 50e anniversaire du festival de musique Woodstock, un célèbre rassemblement qui allait marquer la culture hippie. Mais, quelques mois avant ce festival mythique, il y a d'abord eu celui d'Aldergrove, en Colombie-Britannique.

Un texte de Marie-Hélène Robitaille

Le festival rock d'Aldergrove Beach s'est tenu la fin de semaine de la fête de la Reine, du 17 au 19 mai 1969, dans un parc régional de 200 acres situé à 60 km en banlieue de Vancouver.

À raison de 2 $ par jour ou encore 5 $ pour la durée du rassemblement, les festivaliers pouvaient camper et assister à trois jours de concerts de musique.

Comme l'indique le journaliste James Bamber, les autorités et les journalistes appréhendaient que le festival ne soit tumultueux, mais tout s'est déroulé dans l'ordre.

James Bamber au festival rock d'Aldergrove Beach, le 19 mai 1969

Plusieurs artistes locaux

Les festivaliers ont pu entendre des groupes locaux comme Seeds of Time, Spring, Papa Bears, Trials of Jason Hoover, Muck Duck et Winter's Green, qui allait devenir Trooper. Les prestations du groupe britannique The New Vaudville Band et du musicien de blues américain Guitar Shorty étaient probablement les populaires parmi les 40 présentées. Poésie, artisanat, baignade et randonnée étaient également au programme de la fin de semaine.

Le chanteur folklorique britanno-colombien Valdy aurait écrit son succès Play Me a Rock and Roll Song après avoir été hué par la foule du festival d’Aldergrove.

Coupure de journaux

Le Festival d’Aldergrove a fait couler beaucoup d’encre.

Photo : Radio-Canada

Pourquoi Aldergrove?

Dans une entrevue accordée à un journaliste de la CBC, l’un des organisateurs, le DJ Steve Grossman, précise que le site d’Aldergrove a été choisi parce qu'il était assez loin de Vancouver, ce qui évitait que les jeunes de moins de 16 ans s’y présentent sans la supervision d'un adulte.

Une sélection d'images d'archives de CBC Vancouver au festival rock d'Aldergrove

Dans l’attente d’agitateurs, un nombre accru d’agents de sécurité et de policiers ont été déployés pour surveiller le festival. Une trentaine d’arrestations liées à la possession de narcotiques ou encore de consommation excessive d’alcool ont été signalées. Un groupe de motards a aussi été expulsé du site.

Les trois jours de festivités ont attiré près de 30 000 visiteurs et se sont déroulés sans embûches. Des spectateurs étaient venus de l’Ontario et de la Californie pour assister à ce premier happening de l’année 1969.

Musique

Arts