•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cafouillage au gouvernement : l’incertitude plane sur le bureau de Service NB à Saint-Quentin

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, le 26 mars 2019.
Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick. Photo: Radio-Canada / Michel Corriveau
Radio-Canada

Le manque de cohésion au sein du cabinet conservateur de Blaine Higgs sème le doute quant à l'avenir des bureaux de Services Nouveau-Brunswick fermés par le précédent gouvernement libéral. Le premier ministre justifie ce cafouillage public en invoquant la liberté de parole dont dispose chaque ministre.

De passage à Saint-Quentin, dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, le vice-premier ministre Robert Gauvin a annoncé la semaine dernière que le bureau de Services Nouveau-Brunswick allait rouvrir.

Agréablement surprise par cette annonce, la mairesse de Saint-Quentin, Nicole Somers, se réjouissait. Mais quelques jours plus tard, le premier ministre Blaine Higgs contredisait son vice-premier ministre et annonçait qu’aucune décision n’était prise pour l’instant.

J’encourage la liberté d’expression, je n’impose pas de message précis.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Il reconnaît malgré tout qu’il arrive que certains ministres se mettent ainsi dans l’embarras. Blaine Higgs croit que Robert Gauvin s’est peut-être laissé emporter par l’émotion lorsqu’il a improvisé une annonce qui n’en était pas une.

Robert Gauvin, député progressiste-conservateur au Nouveau-Brunswick.Robert Gauvin est le député de Shippagan-Lamèque-Miscou, vice-premier ministre et ministre de la Francophonie. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Problème de crédibilité, selon l'opposition

Il devient difficile de croire ce que les ministres communiquent au public avec tout ce cafouillage, selon le député libéral Chuck Chiasson. Est-ce qu’on doit s’attendre qu’il va y avoir d’autres annonces qui sont vraiment pas des annonces? [...] Qui est en charge?, se demande-t-il.

Ce cafouillage est surtout dommageable pour la population de Saint-Quentin, assure quant à lui le député vert Kevin Arseneau.

Des pancartes de manifestation devant le bureau de Services Nouveau-Brunswick. Les citoyens de Saint-Quentin se sont mobilisés lorsque le gouvernement libéral a annoncé la fermeture du bureau de Services NB en 20165 (archive). Photo : Radio-Canada

Tu peux pas juste arriver et faire une annonce du gouvernement quand c’est pas une vraie annonce. Les gens de Saint-Quentin étaient bien heureux pendant quelques jours, et c’est comme une deuxième défaite.

À un moment donné, quand est-ce qu’on va arrêter de se taper sur la tête?

Député du Parti vert du Nouveau-Brunswick, Kevin Arseneau

Il faudra maintenant attendre encore que toutes les fermetures de bureaux de Services NB soient évaluées pour savoir si certains pourront rouvrir.

D’après un reportage de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale