•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens proposent une nouvelle mouture de l'Amphithéâtre + : la Place des congrès

Étienne Jacques et Joan Simard assis à une table derrière des micros.

L'ancien numéro un de Rio Tinto en Amérique du nord, Étienne Jacques, et l'ex-conseillère municipale Joan Simard ont présenté un projet de centre multifonctionnel sur la zone ferroviaire de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Radio-Canada

Le projet de construction d'un amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi est maintenant porté par un groupe de citoyens dirigé par l'ancienne conseillère municipale de Saguenay, Joan Simard, et l'ex-grand patron de Rio Tinto en Amérique du nord, Étienne Jacques.

Dans le cadre des consultations publiques sur la zone ferroviaire, les deux intervenants se font les porte-voix de représentants des domaines culturel, sportif et économique mobilisés en faveur de l’implantation de la Place des congrès.

Une vue de la zone ferroviaire et de l'autogare du Havre.

Saguenay lance une consultation publique pour dénicher une nouvelle vocation à la zone ferroviaire de Chicoutimi. La Ville met aussi à la disposition la plateforme web Bâtissons Saguenay. (archives)

Photo : Radio-Canada

Le centre multifonctionnel ressemble en tous points à l’Amphithéâtre +, présenté l’an dernier par la mairesse Josée Néron.

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi, Joan Simard et Étienne Jacques ont levé le voile sur l’initiative qu’ils caressent, laquelle reçoit notamment l’appui de commerçants, de l’organisation des Saguenéens de Chicoutimi, de Diffusion Saguenay, des Productions Robert Hakim et de l’Association régionale de patinage de vitesse.

Si le projet va de l’avant, le Centre Georges-Vézina serait entièrement dédié au patinage de vitesse. Le pavillon de l'agriculture deviendrait un entrepôt municipal. Un centre multifonctionnel doté d'un centre de congrès serait construit sur la zone ferroviaire, avec une glace exclusivement destinée au hockey. L’amphithéâtre de 5000 places pourrait aussi accueillir des spectacles d'envergure.

Montage financier

  • Coût du projet : 92 millions $
  • Subvention et secteur privé : 56,2 millions $
  • Coût total du projet pour la Ville : 36,8 millions $
  • Montant budgété au plan triennal d’immobilisations : 36 millions $

Joan Simard et Étienne Jacques assurent que la construction du complexe, estimée à 92 millions de dollars, n’engendrerait pas de coûts supplémentaires pour la Ville puisqu’une enveloppe de 36 millions de dollars est déjà prévue au budget.

Un plan du futur amphithéâtre

Un plan du projet d'Amphithéâtre +

Photo : Radio-Canada

Pour écouter l'entrevue avec Joan Simard à l'émission Style libre, cliquez ici.

La Place des congrès peut rallier la population, disent les promoteurs

Joan Simard signale que cette proposition renouvelée répond à tous les besoins et croit qu’elle saura rallier la population.

À partir du moment où on est capables de faire une coalition d’idées entre les milieux, ça devient nouveau. On avait les gens de Jonquière qui disaient qu’on devait d’abord connaître les besoins de la base. On répond à ça aussi, fait valoir l’ancienne élue.

Dans le projet de la Place des congrès, la rénovation ou la construction de nouveaux espaces de stationnement afin de remplacer l’autogare du Havre, devenue désuète, se concrétiserait d’ici 2023. La rénovation du Centre Georges-Vézina se ferait dans un horizon de trois à cinq ans, alors que la remise en état de la glace du pavillon de l’agriculture devrait être réalisée de façon imminente.

Ça ne coûtera pas plus cher d’avoir ces infrastructures neuves-là. Et si on peut passer à travers les guerres de clochers entre Jonquière et Chicoutimi, tant mieux. Sinon, qu’est-ce qu’on veut devenir? Un village?, dit le promoteur de spectacles Robert Hakim.

Joan Simard et Étienne Jacques souhaitent que les citoyens s’approprient le projet de centre multifonctionnel et qu’il fasse l’objet d’améliorations et de bonifications pour répondre aux besoins de la population.

D’après les informations de Priscilla Plamondon Lalancette

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale