•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canicule de 2018 au Québec : la coroner en chef pourrait lancer une enquête publique

Le reportage de Davide Gentile
Davide Gentile

Les investigations des coroners indiquent qu'au moins 42 personnes sont mortes au Québec à cause de la canicule de juillet 2018. Un chiffre qui pourrait augmenter en raison des dizaines de rapports en préparation. Les personnes seules, âgées ou aux prises avec des problèmes de santé mentale représentent le gros des victimes. Un bilan assez lourd pour que la coroner en chef Pascale Descary songe à lancer une enquête publique.

La chaleur étouffante de juillet 2018 a fait son lot de victimes chez les plus vulnérables. Patrick Allard, qui vivait seul dans un petit appartement de Montréal, en fait partie.

« Sa fenêtre donnait sur l'entrée d'un lave-auto, donc il n'avait pas tendance à l'ouvrir », dit sa soeur Shantal Allard, qui maintenait le contact avec lui. Pas si simple, parce que Patrick Allard avait des problèmes de santé mentale et avait vécu deux psychoses.

« Normalement, on se réunit toute la famille fin juillet. Le 1er juillet, il m'a dit qu'il viendrait ». Mais le 19 juillet, elle reçoit un coup de fil au milieu de la nuit. Shantal apprend que le corps de son frère a été retrouvé sans vie.

Patrick Allard dans la cuisine de son appartement.Patrick Allard est mort lors de la canicule de 2018 au Québec. Il avait 63 ans. Photo : Famille de Patrick Allard

Shantal Allard est assommée par les circonstances du décès, décrites par le coroner Gilles Sainton dans son rapport. Vu pour la dernière fois vers le 9 juillet, Patrick Allard a été retrouvé sans vie le 19 juillet. Il a fallu 10 jours pour trouver la dépouille, impossible de faire une autopsie précise. Mais le coroner est affirmatif quant à la cause du décès.

« On peut déduire que le décès de M. Allard fait suite aux complications d'une exposition prolongée à la chaleur. » Sa soeur Shantal pense qu'il a connu une fin de vie difficile.

Le logement étant dans un tel état, je ne suis pas certaine que, dans la panique, il n'a pas cherché à sortir. Parce que tous les meubles étaient renversés et il a été retrouvé sur le plancher.

Shantal Allard, soeur de feu Patrick Allard

Patrick Allard est loin d'être la seule victime de la forte canicule de 2018 dans le sud du Québec. « Les 42 décès qu'on a ciblés sont directement liés à la chaleur accablante », lance la coroner en chef, maître Pascale Descary.

Un bilan qui pourrait s'alourdir, puisque les coroners travaillent sur des dizaines d'autres rapports. « Ce sont des personnes vulnérables. Soit des aînés ou des personnes avec des problèmes de santé mentale », précise Mme Descary.

Sur 42 rapports de décès :

  • 35 personnes sont décédées à domicile
  • 6 personnes dans des résidences
  • 1 personne est décédée étendue dans le stationnement de son employeur

Source : rapports du coroner

Dans quelles circonstances une investigation est-elle déclenchée par le bureau du coroner?

  • Lorsqu’un décès survient dans des circonstances violentes (accident, suicide, homicide), obscures ou à la suite de négligence.
  • Lorsque la cause d’un décès est inconnue.
  • Lorsque l’identité d’une personne décédée est inconnue.

Instaurer la climatisation dans toutes les résidences pour personnes âgées?

La coroner salue les efforts déployés par le réseau pour suivre les personnes vulnérables qui vivent à domicile. Et pour les résidences de type CHSLD? « Il faudrait de la climatisation de façon systématique. Malheureusement, parfois la machine est là, mais ne fonctionne pas. »

Une opinion que partage en partie Paul Brunet du Conseil de protection des malades.

Ça prend une meilleure ventilation et, oui, dans plusieurs cas, la climatisation serait la chose à faire.

Paul Brunet

Il ne comprend pas les hésitations, d'autant que les canicules sont de plus en plus fréquentes.

La plupart des victimes de la canicule de 2018 ne disposaient pas d'un climatiseur

Sur les 42 rapports compilés, 5 faisaient état de la présence d'un climatiseur. Seulement deux étaient fonctionnels.

Extrait d'un des 42 rapports :

M. [...] vit dans une résidence privée et est suivi par des professionnels de la santé œuvrant au CLSC Hochelaga... Il existe une pièce commune qui est climatisée. Malheureusement, le climatiseur est défectueux, si bien que la résidence ne peut pallier cette vague de chaleur. D’autre part, nous n’avons aucune indication selon laquelle des consignes ont été données et que des suivis ont été faits auprès des résidents pour contrer la canicule, dont le fait de bien s’hydrater...

Lancer une enquête publique sur les décès causés par les canicules?

Pascale Descary regarde son interlocuteur.La coroner en chef Pascale Descary a le pouvoir de déclencher des enquêtes publiques. Photo : Radio-Canada

La coroner en chef a le pouvoir de lancer une enquête publique. « Je ne suis pas encore prête à la déclencher. Mais on va en arriver là », indique Me Descary. Selon elle, l'enquête publique serait un outil efficace. « Ça permettrait d'avoir une belle réflexion sur les pistes de solution. »

Un dossier dans lequel il n'y a pas de solutions faciles. Shantal Allard aurait souhaité que son frère psychotique soit suivi de plus près. « Surtout qu'il ne s'est pas présenté pour prendre sa médication pendant [quelque chose] comme 9 ou 10 jours. »

Elle dirige elle-même un centre d'écoute pour les personnes en crise, Le Phare, au centre-ville de Montréal. Elle comprend trop bien la complexité du problème et refuse de faire porter le fardeau au réseau de la santé. « On est tous responsables pour que ce genre de choses se produise moins », ajoute Shantal Allard.

Le mandat du coroner :

  1. Qui est décédé?
  2. Où cette personne est-elle décédée?
  3. Quand cette personne est-elle décédée?
  4. Quelles sont les causes probables du décès?
  5. Quelles sont les circonstances du décès?

Avec la collaboration de Daniel Boily

Politique provinciale

Politique