•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau réduit le fardeau fiscal des citoyens touchés par les inondations

Une rangée de maisons touchées par les inondations.

La rue Jacques-Cartier a encore une fois été inondée à la hauteur du Quai-des-Légendes.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

La Ville de Gatineau offre un peu de répit aux sinistrés des inondations en leur permettant de reporter leur prochain versement de taxes municipales et en les exemptant des frais liés aux permis de construire. Une résolution en ce sens a été adoptée mardi soir à l'unanimité.

Les sinistrés qui le souhaitent pourront remettre à 2020 le prochain paiement de taxes municipales prévu le 2 juillet. Ils pourront transférer, sans intérêt ni pénalité, la moitié de la somme due cet été au versement de février 2020, et l’autre, au versement de juin 2020.

Les sinistrés voulant procéder à des travaux de réfection sur leur demeure n’auront pas à payer les permis municipaux. Ils devront néanmoins soumettre des demandes de permis de construction et de certificats d'autorisation, indique la Ville dans un communiqué.

Un permis est également nécessaire pour tout chantier touchant :

  • la fondation;
  • la structure ou le cloisonnement intérieur (les murs);
  • l'accroissement de la superficie totale du bâtiment;
  • la séparation coupe-feu;
  • les gicleurs;
  • les systèmes de détection et de protection incendie;
  • l'obturation ou l'ajout d'une fenêtre;
  • le remplacement des matériaux de parement extérieur;
  • les installations d'alimentation en eau potable et de traitement des eaux usées (puits, fosses septiques).


Source : Ville de Gatineau

Selon les estimations de la Ville de Gatineau, près de 2000 bâtiments ont été touchés par les inondations cette année et 1045 foyers se sont enregistrés comme sinistrés.

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles