•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hydro-Québec ouvre le barrage Bourque pour contrôler le remplissage du réservoir Dozois

Une barrage d'Hydro Québec.

Le barrage Bourque, près de Kitcisakik, contrôle le niveau de l'eau dans le réservoir Dozois.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Emily Blais

Hydro-Québec a commencé lundi à laisser passer l'eau au barrage Bourque près de Kitcisakik.

La manoeuvre vise à réguler le niveau de l'eau du réservoir Dozois. Hydro-Québec prévoit que le réservoir sera rempli à 80 % de sa capacité dans la journée de mardi. Il devrait augmenter de 1 % par jour.

On peut se rappeler de l'année 2017, où on a eu de très grandes quantités d'eau dans le secteur de l'Abitibi également. Et en 2017, la pointe de débit qu'on avait atteint au barrage Bourque à l'ouverture c'était de l'ordre d'un petit peu plus de 500 mètres cubes par seconde alors là on est aux alentours de 360 [mètres cubes par seconde], décrit Marie Beaumont, ingénieure à la gestion de l'eau chez Hydro-Québec.

Diane Guillemette, conseillère en relation avec le milieu, assure que la société tente de minimiser les risques d'inondations en Abitibi-Témiscamingue et en Outaouais.

On ouvre habituellement le barrage Bourque à peu près à cette période-ci autour de la mi-mai et de la fin-mai. En commençant maintenant, ça évite notamment d'avoir recours à de plus gros débits plus tard. L'eau prendra environ deux semaines avant d'arriver au lac Témiscamingue, affirme-t-elle.

Kitcisakik

Il est encore trop tôt, selon Hydro-Québec, pour déterminer l'impact sur le chemin d'accès au Grand lac Victoria près du village d'été de la communauté de Kitcisakik.

Au printemps 2017, le chemin qui mène au village d'été avait été inondé.

On a réussi à cumuler dans la plupart de nos réservoirs une bonne partie de l'eau de fonte, maintenant on doit commencer à rouvrir. Évidemment nos réservoirs commencent à être pleins et on le fait graduellement et tout se passe relativement bien du côté de nos installations, précise Marie Beaumont.

Inondations

Diane Guillemette rappelle l'importance d'interrompre l'électricité en cas d'inondations. Si l'eau commence à envahir leur sous-sol, de communiquer immédiatement avec Hydro-Québec au 1-800-790-2424, précise la conseillère en relation avec le milieu pour Hydro-Québec.

Abitibi–Témiscamingue

Incidents et catastrophes naturelles