•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'église de L'Isle-Verte changera de vocation; la Municipalité y logerait ses bureaux

L'église de L'Isle-Verte
L'église de L'Isle-Verte au Bas-Saint-Laurent Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Denis Leduc

L'église de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste, à L'Isle-Verte, va vraisemblablement changer de vocation. Radio-Canada a appris que la Municipalité projette d'y déménager ses bureaux municipaux.

Le projet sera présenté officiellement à la population lors d'une assemblée publique de consultations qui aura lieu mercredi soir, à l'église.

Le parvis de l'église de L'Isle-VerteLe parvis de l'église de L'Isle-Verte Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La Municipalité serait le principal occupant des lieux, mais d'autres usages se grefferaient à cette présence municipale. On prévoit, notamment l'aménagement d'une salle multifonctionnelle pour, entre autres, la présentation de spectacles.

Le projet prévoit également de conserver un espace pour les offices religieux.

« Le Cœur de L'Isle-Verte »

C'est la corporation « Le Cœur de L'Isle-Verte » qui pilote le projet issu d'une réflexion amorcée il y a déjà cinq ans.

À l'époque, l'Archevêché de Rimouski avait manifesté l'intention de se départir de l'église de L'Isle-Verte en raison d'un phénomène observé dans bien d'autres milieux, à savoir l'augmentation des coûts d'entretien de l'immeuble et la baisse de fréquentation de ce lieu de culte.

Après de longues et nombreuses discussions, la Corporation devrait soumettre la proposition de devenir propriétaire de l'immeuble. L'archevêché lui céderait gratuitement l'église en échange de quoi, la Corporation en assumerait la gestion et l'entretien.

Le Centre administratif de la municipalité de L'Isle-VerteLe Centre administratif de la municipalité de L'Isle-Verte Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Par la suite, la Corporation négocierait avec la Municipalité les détails d'un bail pour l'occupation des lieux. Rien n'est encore décidé, insistent les personnes proches du dossier, d'autant plus que le montage financier n'est pas encore finalisé. Il s'élèverait à quelques millions de dollars.

Le ministère de la Culture est associé à la démarche depuis le début, car l'église est classée comme immeuble patrimonial. Le Ministère serait favorable au projet et ne s'opposerait pas à l'idée de retirer les bancs de l'église afin de permettre un nouvel aménagement intérieur.

Aménagement intérieur

Les plans de la proposition de réaménagement de l'église ont été confiés à la firme d'architectes Atelier 5 de Rivière-du-Loup.

C'est une entreprise qui s'est démarquée ces dernières années avec de nombreux projets novateurs comme ceux de l'école L'Envol de Rivière-du-Loup, le pavillon d'accueil du Parc national du Lac-Témiscouata ou encore le chalet du Parc du Mont-Saint-Mathieu.

La firme de l'architecte Carl Charron travaille déjà sur un projet similaire à l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard.

L'église de L'Isle-VerteL'église de L'Isle-Verte Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Secret bien gardé

Pour qu'un tel projet se réalise, l'archevêché doit entamer un processus de désacralisation et accepter de céder gratuitement les lieux, ce qui pourrait se faire d'ici l'automne ou encore l'hiver prochain.

Un grand secret entoure tout ce projet, car les responsables ont travaillé avec l'espoir de ne pas reproduire un scénario comme celui de la cathédrale de Rimouski où différents groupes se déchirent sur la place publique depuis des années au sujet de l'avenir de ce site religieux.

Des observateurs du processus à L'Isle-Verte jugent qu'ils y sont parvenus et tout le monde insiste pour dire que rien n'est coulé dans le béton et que la démarche de mercredi soir en est une de consultation.

Sculpture et autres aménagements sur le terrain de l'église de L'Isle-VerteSculpture et autres aménagements sur le terrain de l'église de L'Isle-Verte Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Un beau projet

Toutes les personnes qui ont accepté d'échanger avec Radio-Canada sur le sujet sont demeurées très discrètes, mais elles étaient unanimes pour dire que le projet est porteur et très beau.

Les détails et le montage financier seront dévoilés mercredi soir.

Bas-Saint-Laurent

Société