•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Noyade d'une enfant au centre-ville de Sherbrooke : le coroner rappelle l'importance des cours de natation

Mouvement de solidarité à la suite de la noyade d'une fillette de 8 ans à Sherbrooke.
Plusieurs personnes avaient fait des recherches pour retrouver l'enfant dans la rivière Magog. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le coroner Richard Drapeau rappelle l'importance de faire suivre des cours de natation aux enfants dans son rapport d'enquête concernant la mort d'une enfant noyée dans la rivière Magog au centre-ville de Sherbrooke l'été dernier.

La fillette de 8 ans est tombée à l'eau alors qu'elle se promenait avec 4 autres enfants près du cours d'eau le 29 juillet dernier.

Selon le coroner, les jeunes ont d'abord emprunté un ancien sentier qui était escarpé par endroit. « Une fois au bord de la rivière, les jeunes s’installent sur une roche baignant dans la rivière. À un certain moment, [la victime] se lève pour changer de place et glisse. Un autre jeune tente de l’aider et glisse à son tour en tentant de s’agripper à un troisième jeune. Malheureusement, les trois jeunes avec peu de connaissance et d’expérience en natation se retrouvent à l’eau à un endroit où il y a beaucoup de courant. Deux jeunes réussissent à s’en sortir, mais [la victime] disparaît sous l’eau », peut-on lire dans son rapport.

La petite a été retrouvée environ deux heures plus tard. Son décès a été constaté au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Selon le rapport du Service de police de la Ville de Sherbrooke, l'enfant « ne savait pas nager et était habillée lors de sa chute ». C'était aussi le cas des jeunes qui l’accompagnaient. Ils ont tout de même tout fait pour aider la petite à sortir de l'eau, mais il y avait beaucoup de courant et la roche était très glissante où ils étaient.

Il s’agit d’un triste évènement qui nous rappelle l’importance de suivre des cours de natation dès que possible et de se tenir loin des cours d’eau avec courant.

Me Richard Drapeau

Selon le coroner, des employés de la Ville de Sherbrooke ont bloqué l’accès au sentier dès le lendemain du drame et des travaux ont été réalisés à plusieurs endroits pour « améliorer la sécurité de ses installations et ses parcs ». Des panneaux de signalisation ont été installés également pour informer les piétons des dangers de chuter.

Estrie

Noyade