•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ville de Hawkesbury : le salaire de la mairesse sous la loupe

Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury, lors d'une séance du conseil municipal, vue sur l'écran d'un caméscope.
Paula Assaly, mairesse de Hawkesbury, lors d'une séance du conseil municipal Photo: Radio-Canada / Denis Babin
Denis Babin

Quel devrait être le traitement salarial de la mairesse de Hawkesbury? Selon la principale concernée, Paula Assaly, celui-ci devrait être majoré de 53 %.

Présentement, la rémunération annuelle de Paula Assaly s’élève à 36 329 $, ce qui équivaut à un taux horaire d’environ 20 $ pour une semaine de travail de 35 heures.

Avec la hausse proposée, le salaire de base de la mairesse de Hawkesbury passerait à 55 583 $.

Paula Assaly se hisserait ainsi au premier rang des rémunérations dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), devançant le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, qui trône présentement au sommet avec un salaire de base de 51 280 $.

Trois raisons pour justifier cette augmentation

La mairesse de Hawkesbury évoque trois raisons pour justifier la nécessité de cette révision.

La parité salariale à l’échelle des CUPR en est une.

En 2019, les huit municipalités de la région auront versé un salaire de base moyen de 41 200 $ à leur maire.

Et contrairement à ses prédécesseurs, Paula Assaly ne bénéficie pas des services d’une adjointe administrative à temps plein depuis son entrée en poste.

Mon lot de travail est beaucoup plus élevé que si j’avais quelqu’un qui pouvait m’appuyer de façon quotidienne, explique-t-elle.

Finalement, la mairesse de Hawkesbury est d’avis que son niveau de scolarité – elle est notamment titulaire d'un baccalauréat en droit et d'une maîtrise en éducation – devrait aussi être pris en considération dans le processus de détermination de son salaire.

[Mon niveau de scolarité] fait en sorte que j’ai la capacité de régler beaucoup de problèmes sans [que j’aie] à avoir recours [...] à d’autres employés, ajoute-t-elle.

En l’absence de la mairesse, qui s’est retirée de la discussion après avoir déclaré un conflit d’intérêts, des conseillers ont exprimé certaines réserves à l’égard des changements proposés.

Bien qu’il soit d’accord en principe avec la majoration du salaire de la mairesse, le conseiller Yves Paquette a qualifié la hausse suggérée « d’excessive ».

Je suis prêt à donner une augmentation de 25 % avec une rétroactivité jusqu’au mois de décembre [2018] mais je n’accepterai pas une augmentation de 50 % et plus [d’un seul coup], a-t-il lancé aux autres membres du conseil.

Yves Paquette a aussi exprimé son désaccord à propos de l’évocation du niveau de scolarité de la mairesse dans le règlement.

Il n’y a pas de critères pour le poste de maire à la Ville de Hawkesbury. Est-ce que c’est parce qu’un gars arrive ici avec une 12e année qu’on va diminuer son salaire à 20 000 $?, s’est demandé ce dernier.

Des modifications au règlement seront soumis au vote le mois prochain.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale