•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout comprendre sur YOLO : l'application aussi populaire que controversée

Une jeune femme assise sur un banc de parc consulte son téléphone cellulaire.

Une semaine après sa sortie dans l'App Store, YOLO était l'application la plus téléchargée en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

Photo : Radio-Canada

Marielle Guimond

La nouvelle application YOLO s'est rapidement fait connaître. Chaque jour, elle gagne en popularité auprès des jeunes qui y voient une source de divertissement, mais d'autres y voient plutôt une nouvelle plateforme favorisant la cyberintimidation. Voici ce que vous devez savoir sur YOLO.

Radio-Canada révélait cette semaine qu'une adolescente de Moncton atteinte d'une maladie auto-immune se faisait intimider par l'entremise de la nouvelle application YOLO. La nouvelle a fait réagir, mais plusieurs se sont aussi demandé : YOLO, c'est quoi?

YOLO est une application mobile de clavardage qui permet aux utilisateurs de poser des questions anonymement à leurs contacts Snapchat.

Il s’agit de la première application développée à l’aide de Snap Kit, une plateforme de création de logiciels créée par Snapchat l’année dernière.

Essentiellement, Snap Kit est un outil intégré à l’application qui permet à des développeurs tiers d’intégrer leurs produits au réseau social Snapchat. C’est ce qu’ont fait les développeurs de Popshow en concevant YOLO.

Ainsi, un utilisateur de Snapchat qui télécharge YOLO peut envoyer des messages et des questions anonymes aux membres de sa liste de contacts Snapchat.

Une semaine après sa sortie sur l'App Store, YOLO est devenue l’application la plus téléchargée en Grande-Bretagne et aux États-Unis. On parle d’un effet viral.

En quoi YOLO est différente de Snapchat?

La principale caractéristique de YOLO, qui la distingue de Snapchat, est son caractère anonyme.

Le réseau social Snapchat est une application mobile grâce à laquelle les utilisateurs peuvent s'envoyer des photos et clavarder.

La particularité des messages de Snapchat est leur caractère éphémère; c’est d’ailleurs ce qui a rendu l'application si célèbre. Les photos et messages envoyés, les snaps, s’effacent quelques secondes après avoir été ouverts. Il est donc impossible de conserver les photos et messages reçus ni de les consulter a posteriori.

Pour que les photos et vidéos perdurent, il faut les publier en stories.

Ces contenus ne sont visibles que 24 heures et sont alors accessibles à tous les contacts de l’utilisateur. C’est là qu’entre en jeu l'application YOLO.

Installée, YOLO permet d’ajouter la fenêtre Envoyez-moi des messages anonymes.

Contrairement à l'utilisation normale de Snapchat, ni nom ni photo ne sont associés à l’interlocuteur.

Différents messages reçus faisant référence à son absence de cheveux.

Kelly-Ann reçoit plusieurs messages de personnes qui se moquent de sa maladie ou de son absence de cheveux à travers la nouvelle fonctionnalité YOLO de Snapchat.

Photo : Radio-Canada

En quoi YOLO favorise-t-elle la cyberintimidation?

Selon des spécialistes, YOLO peut encourager la propagation de messages haineux puisque l’identité des utilisateurs est inconnue.

La liberté de parole que cet anonymat procure pourrait motiver les jeunes utilisateurs à envoyer des messages négatifs alors qu’auparavant, la peur de réprimandes les en empêchait.

On craint que YOLO ne devienne un nouvel outil de cyberintimidation.

Quoi faire en cas de cyberintimidation sur YOLO?

  • cesser d’utiliser l’application;
  • en parler à des proches pour obtenir de l’aide;
  • en cas de menaces, conserver des preuves des échanges et porter plainte à la police.

Contrairement aux médias sociaux tels que Facebook, Instagram ou encore Snapchat, il est impossible de supprimer des abonnés de notre réseau social avec YOLO, puisqu’on ne connaît pas leur identité.

Qu’est-ce que ça veut dire YOLO?

Le nom de l’application est tiré d’une expression fréquemment utilisée par les jeunes :You only live once, soit On ne vit qu’une seule fois.

Nouveau-Brunswick

Applications mobiles