•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 façons de contourner Google, Microsoft, Apple et Facebook

Les applications de Google, Amazon, Facebook et Apple apparaissent sur un fond de code binaire à l'écran d'une tablette.
L'utilisation de logiciels libres et ouverts est une bonne façon de contourner la collecte de données des géants du web et de réduire leur influence. Photo: Getty Images / LIONEL BONAVENTURE
Karl-Philip Vallée

Pour protéger vos données personnelles, seriez-vous capables de passer une semaine sans jamais vous servir d'un outil appartenant à Google? Et si Microsoft et Apple vous étaient aussi interdits? Ce défi peut avoir l'air difficile à relever, mais d'excellentes options indépendantes existent.

« Si c’est gratuit, c’est vous le produit. » Cette formule est de plus en plus utilisée pour prévenir les internautes que les données qu’ils fournissent aux entreprises en utilisant leurs services peuvent ensuite être utilisées pour mettre au point de nouveaux produits ou leur présenter des publicités ciblées.

Lorsque ces données sont mal protégées, des acteurs mal intentionnés peuvent s’en emparer pour faire des vols d’identité, de la surveillance ou de l’extorsion, entre autres.

Pour certaines personnes, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Ces gens, autrefois marginaux, se sont rassemblés dans des communautés actives et de plus en plus visibles sur le web, militant pour la création d’outils plus respectueux de la vie privée. Dans certains cas, ils ont eux-mêmes créé ces services.

Voici cinq solutions de rechange à des services populaires :

Fureteur web

Chrome? C’est Google. Edge et Internet Explorer? C’est Microsoft. Safari? C’est Apple. Si vous voulez naviguer sur le web en protégeant votre vie privée, le service le plus pratique et le plus facile à utiliser est sans doute Firefox (Nouvelle fenêtre). Ce fureteur bien établi est libre et gratuit, et il est conçu par la Fondation Mozilla (Nouvelle fenêtre), un organisme sans but lucratif. Ses dernières versions lui ont valu des critiques favorables de nombreux groupes de défense de la vie privée.

Si vous voulez aller encore plus loin pour protéger votre vie privée et votre anonymat en ligne, l’étape suivante consiste à passer au Tor Browser (Nouvelle fenêtre), un navigateur compatible avec le réseau Tor. À première vue, ce navigateur fonctionne de la même façon que Chrome ou Firefox. Sa principale particularité est d’utiliser le réseau Tor pour cacher votre origine et, dans certains cas, pour vous permettre d’accéder à des sites web de façon presque entièrement anonyme.

Pour maximiser les protections offertes par le Tor Browser, il vous faudra peut-être vous renseigner un peu en ligne, mais ses fonctionnalités de base sont suffisantes et assez instinctives pour l’internaute moyen. Sachez toutefois que la navigation est plus lente avec le Tor Browser qu’avec un navigateur standard.

Moteur de recherche

Google Search, Bing et Yahoo récoltent énormément de données sur leurs utilisateurs par le biais de leurs recherches sur le web. La plupart des internautes voulant éviter ces services se tournent vers DuckDuckGo (Nouvelle fenêtre).

Ce moteur de recherche n’enregistre aucune donnée sur ses utilisateurs et présente donc toujours les mêmes résultats à tous les utilisateurs pour une recherche donnée. Cette particularité a l’avantage d’éviter les bulles de filtres, présentant des résultats personnalisés en profilant les utilisateurs.

Suite bureautique

Si vous croyez qu’il n’existe pas de solution de rechange viable à la suite Office de Microsoft ou aux services collaboratifs de Google comme Docs et Sheets, détrompez-vous. De nombreux services libres et ouverts existent, dont le populaire LibreOffice (Nouvelle fenêtre).

Offert tant sur Windows que sur macOS et Linux, LibreOffice peut remplacer les logiciels de traitement de texte, les feuilles de calculs et les logiciels de présentation (PowerPoint, Keynote, Slides).

Courriels

Pour dire au revoir à GMail, Outlook et tous les autres services de messagerie des géants du web, vous pouvez vous tourner vers des outils comme ProtonMail (Nouvelle fenêtre).

Ce service permet d’accéder à ses courriels exactement comme avec d’autres outils du genre, mais de façon plus sécuritaire, en garantissant notamment qu’aucune donnée n’est extraite des messages dans la boîte courriel de l’utilisateur. L’envoi de courriels est également chiffré, ce qui évite que les communications soient interceptées.

Service de messagerie instantanée

Vos conversations « privées » sur Facebook Messenger et WhatsApp fournissent tout de même de nombreuses données à Facebook. Idem pour la plupart des autres services de messagerie du genre.

La meilleure option de rechange à ces outils est Signal (Nouvelle fenêtre), un service de messagerie chiffrée recommandé par Edward Snowden. Son interface intuitive, rappelant celle de la plupart des systèmes de messagerie populaires, le rend extrêmement facile d’utilisation. Il permet même de téléphoner et d’effectuer des appels vidéo en utilisant le chiffrement de bout en bout.

Encore plus d’options

Il existe évidemment de nombreux autres services pour lesquels vous pourriez vouloir trouver une option de rechange. YouTube, Skype, WeTransfer, Google Maps, les idées ne manquent pas et les services parallèles non plus.

L’association française Framasoft, qui est derrière la campagne Dégooglisons Internet (Nouvelle fenêtre), propose notamment de nombreux logiciels et services libres (Nouvelle fenêtre). Framasoft a par ailleurs fondé le Collectif d’hébergeurs alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires (CHATONS) (Nouvelle fenêtre), un groupe régi par une charte (Nouvelle fenêtre) priorisant « les libertés fondamentales de ses utilisateurs, notamment le respect de leur vie privée, dans chacune de ses actions ».

Les membres du CHATONS s’engagent entre autres à ne pas utiliser les services de régies publicitaires et à ne jamais communiquer d’information à caractère personnel à ses partenaires. Ils refusent aussi d’exploiter les données et les métadonnées des utilisateurs à des fins commerciales.

Avec des informations d'Amarilys Proulx, de l'émission Faites du bruit.

Cybersécurité

Techno