•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un troisième béluga retrouvé mort sur les rives du Saint-Laurent

Un béluga mort sur la grève de Rimouski.

Un béluga mort a été retrouvé lundi à l'ouest de Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un béluga mort a été retrouvé lundi à L'Anse-au-Sable, à l'ouest de Rimouski. Il s'agit du troisième cétacé retrouvé sur les rives du fleuve Saint-Laurent depuis le début de l'année.

Selon Robert Michaud, coordonnateur pour le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins, la carcasse n’est pas dans un état de dégradation très avancé.

Un bénévole se rendra sur les lieux mardi pour prélever des tissus et des dents afin de poursuivre l’analyse sur les causes du décès de l'animal.

Un premier béluga s’est échoué sur les rives du fleuve Saint-Laurent assez tôt cette année, selon M. Michaud. Il a été observé le 5 avril à Sainte-Luce-sur-Mer. Le deuxième a été retrouvé dans la Baie-des-Sables, près de Matane, le 8 avril.

Le béluga de Rimouski est le troisième à s'échouer sur les rives du fleuve Saint-Laurent cette année.

Le béluga de Rimouski est le troisième à s'échouer sur les rives du fleuve Saint-Laurent cette année.

Photo : Radio-Canada

Dans les trois cas, les spécimens étaient de jeunes mammifères marins. Selon M. Michaud, il est toutefois encore trop tôt dans la saison pour tirer des conclusions de ces trois morts.

Si c’était une séquence de jeunes toute la saison comme ça, ce serait tout à fait inhabituel, mais quand la saison commence, les deux trois premiers cas, c’est difficile de se prononcer sur ces tendances-là.

Robert Michaud, coordonnateur pour le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins

M. Michaud précise que le nombre moyen de carcasses retrouvées chaque année est stable depuis 35 ans.

Le nombre important de carcasses de femelles et de jeunes bélugas retrouvées au cours des dernières années inquiète toutefois les scientifiques.

Le Réseau rappelle qu’il est important de signaler la présence de carcasses de mammifères marins au 1 877 7baleines.

Bas-Saint-Laurent

Faune marine