•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ado accusé du meurtre de sa mère subira un autre examen

Des membres du service de l'identité judiciaire de la police de Québec

Le service de l'identité judiciaire de la police de Québec sur les lieux du meurtre

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Yannick Bergeron

Le jeune autiste de 17 ans accusé d'avoir assassiné sa mère l'hiver dernier dans le quartier Limoilou, à Québec, subira un autre examen psychiatrique.

Le procureur de la poursuite, Me Hugo Breton, a demandé une contre-expertise après avoir pris connaissance d'un premier rapport.

L'avocat a révélé que les conclusions du premier psychiatre ouvrent la porte à une défense de non-responsabilité.

L'accusé qu'on ne peut identifier sera donc envoyé à l'institut Pinel à Montréal pour une nouvelle évaluation.

Des membres de sa famille étaient présents dans la salle pour assister à l'audience, dont sa grand-mère.

Lors de la dernière audience, le procureur avait demandé la levée de l'ordonnance interdisant à l'accusé de communiquer avec sa grand-mère, à la demande de cette dernière.

Le dossier du jeune accusé reviendra devant le tribunal le mois prochain.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait découvert le corps d'une femme ensanglantée en février dernier, dans un immeuble à logements.

Québec

Justice et faits divers