•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quartier de Surrey n'arrive pas à se débarrasser de ses paons

Un paon perché sur un toit déploie ses plumes.
La saison des amours est en cours à Sullivan Heights, ce qui cause des débats au sujet des paons. Photo: Radio-Canada / Rafferty Baker
Radio-Canada

Le quartier de Sullivan Heights, à Surrey, en Colombie-Britannique, n'a toujours pas réglé son problème de paons.

Selon un recensement de la ville, entre 25 et 35 paons ont élu résidence dans le quartier.

Oh, ils se perchent partout, dit Jatinder (T.J.) Shergill, un résident du quartier. C’est pas mal la même histoire que l’an dernier. Vous savez, rien n’a trop changé.

Une routine familière s’installe depuis l’arrivée des températures clémentes et de la saison des amours. Selon M. Shergill, des oeufs de paon apparaissent, et les splendides queues des paons repoussent.

Un paon est perché sur une clôture dans le quartier de Sullivan Heights.Un paon est perché sur une clôture dans le quartier de Sullivan Heights en mai 2019. Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Toutefois, les paons se cognent également contre leur reflet sur la surface de véhicules stationnés. Et ceux qui vivent dans le quartier, autour de la 150e rue et de la 62e avenue, entendent régulièrement leurs cris alarmants.

M. Shergill se plaint également des excréments de ces oiseaux et de leur tendance à se nourrir des légumes de son jardin.

La Ville fait face au problème

En juin dernier, le conseil municipal a promis de faire face au problème en capturant et en enlevant tous les paons. Ils en ont capturé 14 jusqu'à présent.

Un paon se tient sur une branche dans un enclos du Surrey Animal Resource Centre.Un paon se tient sur une branche dans un enclos du Surrey Animal Resource Centre. C'est l'un des 14 paons qui ont été piégés dans le quartier de Sullivan Heights depuis juin 2018. Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Je crois qu’il est très important de reconnaître les efforts que nous faisons de la manière la plus humaine et la plus convenable, dit Kim Marosevich, responsable de l'exécution des règlements à la Ville de Surrey.

Selon Mme Marosevich, la Ville est déterminée à se débarrasser de sa population de paons, même si elle le fait à un rythme qui peut sembler trop lent et qu’elle a connu certains problèmes.

Oiseaux intelligents

Kim Marosevich craint que les premiers paons n'aient été les plus faciles à attraper et que la capture des derniers ne soit plus difficile. Selon elle, les paons sont intelligents et ils apprennent vite.

Des paons dans un enclos.Des paons capturés et en attente d'adoption au Surrey Animal Resource Centre Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Nous avons eu du succès grâce à des résidents qui ont offert leurs garages pour capturer les oiseaux. Ils placent de la nourriture, attendent que les oiseaux entrent, ferment la porte, explique-t-elle.

Mais le piège ne fonctionne pas toujours.

Il est très difficile de les convaincre à entrer dans un piège. Même s’il y a de la nourriture qu'ils adorent, comme le melon d’eau, ou quelque chose qu’ils trouvent très attirant.

Les paons, poursuit Kim Marosevich, ont une bonne mémoire. Ils reconnaissent les visages et les véhicules. Alors ce n’est pas nécessairement le processus du piège qu’ils évitent, c’est plutôt les gens lorsqu’ils arrivent.

Jatinder (T.J.) Shergill porte des lunettes de soleil.Jatinder (T.J.) Shergill dit que, au rythme actuel, la Ville n'arrivera pas à se débarrasser des paons avant quelques années. Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Si elle fait la comparaison avec des parties du monde où les populations de paons sont incontrôlables, Kim Marosevich estime qu’une approche lente, mais méthodique, sera efficace.

Pour T.J. Shergill, celle-ci n’est pas assez efficace.

Vu la manière dont la Ville s'y prend, je crois que ça prendra encore cinq ans pour attraper tous les paons, dit-il. Ce qu’ils font maintenant, je ne crois pas que ça va fonctionner.

.

Colombie-Britannique et Yukon

Animaux