•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-ministre ontarienne Marie-France Lalonde fait le saut en politique fédérale

La députée libérale Marie-France Lalonde au podium devant les drapeaux ontarien et canadien.

La députée libérale Marie-France Lalonde

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Après quelques jours de réflexion, la députée libérale provinciale Marie-France Lalonde annonce qu'elle veut faire le saut en politique fédérale.

Députée dans la circonscription d’Orléans depuis 2014 à Queen’s Park, Marie-France Lalonde se lance dans la course à l’investiture pour représenter le Parti libéral du Canada, toujours dans Orléans.

J'ai l'expérience nécessaire pour aider l’équipe Trudeau à poursuivre le travail progressiste d'un gouvernement libéral pour notre région et notre pays, peut-on lire dans un communiqué lundi.

Le député fédéral actuel, Andrew Leslie, a déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas aux prochaines élections, prévues pour octobre 2019.

Dans son communiqué, Marie-France Lalonde confirme qu’elle songeait aussi à devenir chef chez les libéraux provinciaux, mais que son désir d’aider sa communauté était plus grand.

Malgré un grand soutien et une grande équipe, représenter Orléans au Parlement est la voie que je dois suivre.

Marie-France Lalonde

Ça n’a pas été facile, a admis en entrevue à Radio-Canada la députée. [J'ai pris la décision] après avoir regardé certains avantages, dont la proximité. Je suis à Orléans, à 20 minutes [du Parlement].

Le bureau de Mme Lalonde a confirmé qu'elle demeurera députée provinciale pendant l'investiture fédérale d'Orléans. Sa démission ne sera remise qu'une fois la campagne électorale déclenchée.

J’ai beaucoup beaucoup appris dans les dernières années, je voudrais transférer mes connaissances du provincial au fédéral.

Marie-France Lalonde

Mme Lalonde a occupé plusieurs fonctions au sein du Parti libéral provincial, dont ministre des Affaires francophones, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels ainsi que whip en chef du gouvernement.

Le Parti libéral de l’Ontario a subi une raclée lors de la dernière élection, en ne récoltant que sept sièges.

Le chef par intérim du Parti libéral de l’Ontario, John Fraser, a tenu à saluer le travail accompli au cours des dernières années par Marie-France Lalonde.

Marie-France sera toujours une grande championne pour la communauté franco-ontarienne, a soutenu M. Fraser. C’est une décision personnelle. Je lui ai dit que je comprenais.

Par courriel, le bureau du premier ministre Doug Ford « souhaite bonne chance à la députée d'Orléans dans sa transition vers la politique fédérale ».

Politique provinciale

Politique