•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de chances d’obtenir un permis de chasse à l’orignal cette année

Un orignal est solidement attaché dans le coffre d'un camion.

Près de 4500 permis ont été octroyés dans la province en 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Néo-Brunswickois qui se plaignent de ne jamais voir leur nom pigé lors du tirage annuel des permis de chasse à l'orignal ont été entendus : il y aura plus de bulletins disponibles lors du tirage pour les candidats malchanceux.

Le nombre de bulletins pour ceux dont le nom n'a pas été pigé depuis 20 ans ou plus passera de 81 à 243 dans le système de tirage au sort informatisé, annonce le ministre du Développement de l'énergie et des ressources, Mike Holland.

Ainsi, la probabilité de voir son nom pigé augmentera de près de 94 %, selon le ministre.

Il était important de revoir le tirage d’étiquettes pour l’orignal avec un souci d’équité afin de nous assurer de donner à plus de chasseurs une véritable occasion de participer, a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Le ministre du Développement de l'énergie et des ressources du N.-B., Mike Holland.

Le ministre a fait son annonce à Riverside-Albert, dans le comté d'Albert, avec une tenue de circonstance.

Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

Quelque 60 000 Néo-Brunswickois participent au tirage chaque année. En 2019, 4744 permis sont disponibles.

L'inscription pour ce tirage commencera le 21 mai et les gagnants seront connus le 8 juillet.

La modification du tirage au sort de permis de chasse aux orignaux était une promesse électorale des progressistes-conservateurs, lors de la campagne électorale de l'an dernier. Les conservateurs avaient également promis de rendre la chasse et la pêche récréative plus abordables et de permettre la chasse au dindon sauvage.

Le changement annoncé par le ministre Holland est positif, estime le premier vice-président de la Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick, Dean Toole. Les membres de la Fédération exprimaient des préoccupations au sujet de ce système depuis des années et ils sont heureux de voir le ministre faire certains changements qu’ils réclamaient, explique M. Toole.

Dean Toole en entrevue

Vice-président de la Fédération de la faune du Nouveau-Brunswick, Dean Toole se réjouit du changement apporté au système de tirage des permis de chasse à l'orignal.

Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

La nouvelle est particulièrement réjouissante pour les chasseurs plus âgés qui se demandaient quand ils auraient l’occasion de chasser et qui auront maintenant de meilleures chances de gagner à cette loterie, ajoute Dean Toole. Il dit avoir lui-même attendu 23 ans avant que son nom soit tiré.

Avec des renseignements de Wildinette Paul

Nouveau-Brunswick

Chasse et pêche