•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Onex achètera WestJet pour 5 milliards de dollars

Les pilotes ont été les premiers employés syndiqués chez le transporteur aérien basé à Calgary

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le fonds d'investissement canadien Onex deviendra propriétaire de WestJet après un rachat amical approuvé par le conseil d'administration du transporteur aérien de Calgary.

En vertu de l'accord annoncé lundi, Onex paiera 31 $ par action pour WestJet, soit une prime de plus de 67 % par rapport au cours de clôture de vendredi (18,52 $ par action).

WestJet continuera d'exercer ses activités comme société privée, et son siège social demeurera à Calgary.

« Ils vont garder tous les emplois qui existent actuellement », a affirmé Jason Kenney. « Je crois que c’est un signe de confiance dans l’économie albertaine », a ajouté le premier ministre de l’Alberta, lors de la présentation de son plan de réduction de l'impôt sur les sociétés.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, voit également l’achat d’un bon oeil.

« Ils ont été clairs avec moi sur leur engagement à garder tous les emplois existants », a-t-il indiqué en précisant que la majorité de ceux-ci était en Alberta.

Il a ajouté qu’il garderait un oeil attentif pour s’assurer qu’Onex respectera ses promesses.

Les membres du conseil d'administration de WestJet recommandent à l'unanimité aux actionnaires de voter pour l'entente, lors d’une assemblée de ratification prévue en juillet.

Gagnant-gagnant

Cette transaction est une bonne nouvelle pour les deux parties, selon le spécialiste en aviation Claude Martel, professeur à l'Université Concordia, à Montréal.

« WestJet va chercher des bases financières plus solides », affirme-t-il.

Avec l’accès à ces liquidités, la compagnie aérienne, qui a vu ses profits grimper de plus de 30 % entre les premiers trimestres 2018 et 2019, devrait poursuivre sa croissance, selon M. Martel.

Quant à Onex, « c’est un joueur financier canadien qui a déjà eu des parts dans l’aéronautique », ajoute M. Martel, qui sent qu’un vent de centralisation flotte autour de cette vente.

Onex a le plan, soit de faire croître WestJet, soit de l'agglomérer avec d’autres joueurs.

Claude Martel, spécialiste en aviation, Université Concordia.

Le rachat de WestJet pourrait permettre à Onex de faire de nouvelles acquisitions, selon M. Martel.

« On parle qu’Air Transat est sur le marché présentement, on parle de beaucoup [d’autres] plus petits joueurs, [...] de compagnies low cost, comme Wow, qui a fait faillite, qui sont un peu fragilisés », énumère-t-il.

Appui du fondateur de Westjet

« Je suis vraiment heureux que WestJet conserve son siège social à Calgary et que [l’entreprise] continue de miser sur les réussites de nos 14 000 [employés] », a déclaré Clive Beddoe, le fondateur et président du conseil d’administration de WestJet.

Onex est, selon lui, « un partenaire idéal » pour la compagnie aérienne qui a été contactée par le fonds d’investissement en mars.

Le président du syndicat des pilotes, David Colquhoun, se montre également optimiste.

« Ce qui nous importe c’est de nous assurer que les ententes que nous avons en ce moment restent en vigueur. On nous a dit que c’était le cas, c’est écrit dans le contrat », explique-t-il.

Il ajoute que le syndicat espère pouvoir développer une bonne relation avec Onex.

Westjet a été créée en 1996 à Calgary. À ses débuts, elle ne desserre que cinq destinations, grâce à trois avions usagés et 220 employés. Vingt-trois ans plus tard, elle compte plus de 14 000 employés et 150 avions. Elle offre des vols vers 114 destinations.

1996: Naissance de Westjet

1999: Westjet devient une compagnie publique. Ses parts se vendent à 10 $.

2000: Ajout des premières destinations à l’est de Winnipeg : Ottawa et Hamilton.

2004: Westjet commence à opérer des vols vers les États-Unis.

2006: Westjet commence à opérer des vols aux Bahamas. Elle lance aussi une filiale appelée Westjet Vacations pour vendre des forfaits de voyage.

2012: Westjet lance une deuxième filiale, Westjet Encore, qui opère de plus petits avions pour de plus petits marchés.

2014: Offre d’un premier vol transatlantique vers Dublin. Des vols vers Londres et Paris seront ajoutés dans les années suivantes.

2017: Les pilotes de Westjet votent en faveur de la syndicalisation. Les membres de l’équipage suivront l’année suivante.

2018: Westjet lance une troisième filiale appelée Swoop qui offre des vols à des prix encore plus bas.

2019: Onex achète Westjet pour cinq milliards de dollars.

Onex n’en est pas à sa première tentative d’acquérir un transporteur aérien. Il y a une vingtaine d’années, le fonds d’investissement s’était associé à une entreprise américaine dans le but d’acquérir et de fusionner Canadian Airlines et Air Canada. Le projet n’a jamais vu le jour après qu’un tribunal eut jugé l’opération non conforme.

En 2007, Onex a également essayé, en vain, de devenir propriétaire de la compagnie australienne Qantas Airways.

La finalisation de la transaction actuelle, évaluée à 5 milliards de dollars, dettes comprises, est soumise à un certain nombre de conditions, notamment l'approbation des tribunaux, des autorités de réglementation et des actionnaires.

Elle serait alors en vigueur à la fin de l'année, ou au début de l'année 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie