•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Norman : l'opposition demande une réunion du Comité de la défense

Mark Norman en tenue d'officier entouré de journalistes.

Le vice-amiral Mark Norman et son avocate Marie Henein arrivent au tribunal à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne

Trois députés conservateurs et un député néo-démocrate demandent que les membres du Comité de la défense nationale de la Chambre des communes se réunissent à nouveau pour examiner la conduite du gouvernement dans l'enquête et les poursuites à l'encontre du vice-amiral Mark Norman.

Mark Norman était le commandant en second de l'armée canadienne avant d'être suspendu, puis accusé d'abus de confiance pour des fuites présumées d'informations secrètes au sujet d'un contrat de construction navale.

Les procureurs fédéraux ont suspendu les accusations mercredi, affirmant qu'ils n'avaient aucune perspective raisonnable d'obtenir une condamnation.

Dans une lettre envoyée dimanche au greffier du comité, les députés déclarent également vouloir faire comparaître un certain nombre de témoins, dont Mark Norman lui-même et le premier ministre Justin Trudeau.

L'avocate de Mark Norman, Marie Henein, s'est demandé pour quelles raisons les membres de l'ancien gouvernement conservateur n'avaient pas été interrogés au cours de l'enquête.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déclaré qu'elle respecte la décision de la Couronne de classer l'affaire et que leurs agents ont mené une enquête approfondie, indépendante et hautement professionnelle.

La lettre des députés allègue également que le premier ministre Trudeau a porté préjudice à la conduite de l'affaire en anticipant de manière inappropriée que l'enquête de la GRC donnerait lieu à des poursuites. « Cela suggère que lui et son cabinet ont eu un accès inapproprié à des informations concernant une procédure pénale indépendante », indique leur lettre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique