•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les acteurs régionaux consultés sur la stratégie de protection du caribou forestier

Deux caribous en contre-jour dans la neige
Le caribou des bois constitue une espèce menacée aux termes de la Loi fédérale sur les espèces en péril. Photo: La Presse canadienne / Nathan Denette
Roxanne Simard

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs amorce une tournée de consultation dans les régions afin d'élaborer la stratégie pour les caribous forestiers et montagnards. Cette série de rencontres s'arrêtera à Roberval le 17 juin, puis à Chibougamau le 18 juin.

Après avoir discuté avec les acteurs nationaux vendredi, le ministre Pierre Dufour rencontrera les régions concernées par la protection du caribou forestier. Cette tournée régionale vise à échanger sur les enjeux locaux afin de mettre en lumière des pistes de solutions.

Le gouvernement souhaite recueillir toutes les informations nécessaires à l’élaboration de la stratégie globale prévue pour 2022.

Nous souhaitons être à l'écoute des acteurs concernés par l'enjeu de la protection des caribous forestiers et montagnards pour qu'ensemble, nous puissions développer une vision globale et intégrée qui permettra de protéger cette espèce vulnérable tout en maintenant la vitalité économique du Québec et de ses régions. J'ai entendu des opinions intéressantes et pertinentes des partenaires nationaux et je souhaite que nos échanges en région se poursuivent en ce sens, assure par communiqué le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

Répercutions économiques

Avec cette tournée régionale, le ministère espère limiter les conséquences économiques et sociales pour les régions. Questionné à ce sujet, le maire de Roberval, Sabin Côté, s'inquiète d'une réduction des superficies de coupe.

Il y aura fermeture d’usine et pertes d’emplois, l’effet domino est direct. Les dernières propositions du fédéral ça réduisait de façon très importante la capacité forestière et on sait en plus que dans les produits dérivés, pour la fabrication de pâtes et papiers et de granules, il y a déjà un manque de matière, précise-t-il.

Pour le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, il s'agit d'une belle occasion pour concilier environnement et économie.

C’est un défi majeur que nous avons dans la région car nous avons beaucoup de projets. On a du développement économique, des scieries, des usines de papier… il faut avoir un équilibre.

Sylvain Gaudreault, député de Jonquière

De son côté, le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine et représentant de la Fédération québécoise des municipalités, Luc Simard, salue cette démarche de collaboration. Les communautés doivent participer activement à l'élaboration de la Stratégie afin que ce projet de société reflète l'importance de l'activité forestière dans l'économie des régions, peut-on aussi lire dans le communiqué.

D’autres rencontres auront lieu entre autres à Sainte-Anne-des-Monts, Baie-Comeau, La Malbaie et Val-d’Or dans les prochains jours.

Saguenay–Lac-St-Jean

Protection des espèces