•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tolko fermera sa scierie de Quesnel et mettra 150 personnes au chômage

Des centaines de troncs d'arbres sont empilés les uns sur les autres dans la scierie de Heffley Creek appartenant à Tolko.

Du bois à la scierie Heffley Creek de la forestière Tolko

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

La compagnie forestière Tolko a annoncé qu'elle fermera définitivement sa scierie de Quesnel en août et réduira le nombre de quarts de travail en juillet dans son usine de Kelowna en Colombie-Britannique.

L'entreprise familiale défend sa décision par le manque d’arbres à couper à cause des récents feux de forêt et du dendroctone du pin dont les immenses ravages remontent au début des années 1990.

La faiblesse de demande de bois d’oeuvre a aussi contribué à ce choix.

La décision est « difficile, mais nécessaire », a déclaré dans un communiqué Brad Thorlakson, le PDG de Tolko. Nous n’avons pas assez de fibre économique pour que nos scieries soient productives et fonctionnent efficacement en Colombie-Britannique ».

À Quesnel, 150 personnes perdront leur emploi et 90 seront dans ce cas à Kelowna. L’entreprise promet de les aider à retrouver du travail.

Le maire de Quenel, Bob Simpson, dit qu’il soupçonnait que la scierie fermerait ses portes un jour : « C’est très difficile quand cela arrive ».

D’après le ministre des Forêts de la Colombie-Britannique, Doug Donaldson, cette situation était « inévitable », car les industries forestières ont essayé de récupérer le plus de bois possible qui avait été ravagé par le dendroctone du pin. Or, dit-il, ce stock est « limité. »

Le ministre appelle à des consultations entre les acteurs de l’industrie, les Premières Nations et le gouvernement pour trouver des solutions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Emploi