•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles règles pour la protection des épaulards

Un épaulard sort sa tête de l'eau.

Il ne reste que 75 individus dans la population d’épaulards résidents du sud

Photo : Dave Ellifrit/Center for Whale Research

Radio-Canada

À partir de juin, les bateaux devront, en tout temps, se tenir au moins à 400 mètres de distance des baleines. Cette mesure fait partie des nouvelles règles annoncées par le gouvernement fédéral vendredi pour aider la population d'épaulards résidents du sud dont il ne reste que 75 individus.

Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, a annoncé que son gouvernement voulait ainsi protéger la biodiversité de la région.

« Nous sommes à la croisée des chemins. Les effets des changements climatiques, combinés à la perte de l’habitat en raison de l’activité humaine a dégradé les écosystèmes canadiens et de partout dans le monde. Il est primordial de prendre les actions nécessaires pour non seulement protéger cette biodiversité, mais aussi l’améliorer », a-t-il souligné.

Jonathan Wilkinson parle au micro. Il est devant un cours d'eau.

Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Photo : Radio-Canada

La distance minimale de 400 mètres entre les embarcations et les épaulards représente le double de ce qui était auparavant demandé. Cette distance pourrait être maintenue à 200 mètres pour les entreprises d’observation des baleines qui visitent d’autres populations que celle du sud.

Certaines compagnies ont même accepté de suspendre les visites offertes pour voir les épaulards résidents du sud.

Selon le directeur général de l’entreprise Prince of Whales Whale Watching, Ben Duthie, il faudra du temps pour que les clients s’adaptent puisque le groupe d’épaulards résidents du sud est sans contredit le plus connu. Il soutient tout de même les nouvelles règles.

« Sans les baleines, notre entreprise n’existerait pas », signale-t-il. Mais au-delà de l’aspect commercial, nous avons un lien spécial avec ces animaux. »

Jonathan Wilkinson a également annoncé que les embarcations ne seraient plus permises dans des zones désignées comme sanctuaires. Ces zones sont Swiftsure Bank, au sud-ouest de l’île de Vancouver ainsi que près des îles Pender et Saturna.

Un bateau d'observation des baleines, avec une dizaine de personnes à son bord, avance dans les eaux près de la côte, alors qu'une orque jaillit de la mer près de l'embarcation.

Il sera désormais interdit pour les embarcations de se trouver à moins de 400 mètres d'un épaulard.

Photo : Associated Press / Elaine Thompson/AP

Le ministère demande également aux bateaux d’éteindre leur sondeur lorsqu’ils ne sont pas utilisés, de faire tourner les moteurs au ralenti lorsqu’ils se trouvent à moins de 400 mètres des épaulards et de ralentir lorsqu’ils se trouvent à moins d’un kilomètre d’un individu appartenant au groupe résident du sud.

Protéger les saumons pour sauver les épaulards

Comme les épaulards se nourrissent à 98% de saumons Chinook pendant l’été, le ministère veut aussi protéger ce poisson.

La pêche récréative et commerciale du saumon sera interdite dans certaines parties du détroit de Juan de Fuca ainsi que des îles Gulf.

Les pêcheurs devront aussi cesser leurs activités lorsqu’un épaulard se trouvera à un kilomètre d’eux dans une partie du détroit de Juan de Fuca et l’embouchure du fleuve Fraser.

Le spécialiste principal de la conservation des océans pour le Fonds mondial pour la nature Canada, Hussein Alidina croit que les mesures annoncées sont un pas dans la bonne direction, mais qu’il faut faire plus.

« Ce n’est pas assez. Nous devons maintenir ce genres d’effort année après année », croit-il.

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !