•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lutte d’un Inuit pour une meilleure représentativité se rend jusqu’aux urnes

Des membres des « Gardiens du territoire », dont Jim Learning [à droite], qui s'opposent au projet de Muskrat Falls à Terre-Neuve-et-Labrador.
Des membres des « Gardiens du territoire », dont Jim Learning [à droite], qui s'opposent au projet de Muskrat Falls à Terre-Neuve-et-Labrador. Photo: CBC/Bailey White
Marielle Guimond

Jim Learning, bien connu dans la région pour son opposition au projet de barrage hydroélectrique Muskrat Falls, se présente comme indépendant dans la circonscription Lake Melville aux élections provinciales de Terre-Neuve-et-Labrador.

Jim Learning a voté aux élections provinciales pour la première fois de sa vie jeudi. L’homme de 80 ans dit avoir voté par anticipation pour le seul candidat en qui il avait confiance : lui-même.

Je n'ai jamais voté dans une élection à Terre-Neuve, parce que je n'ai jamais été en accord avec le gouvernement , avoue le candidat.

Mais cette fois, j'ai voté parce que je vote pour moi.

Jim Learning, candidat indépendant dans la circonscription Melville Lake
Trois protestants réclamant d'être libérés pendant une manifestation contre Muskrat FallsJim Learning (au centre) et Marjorie Flowers (à droite) sont en détention à domicile, tandis qu'Eldred Davis a signé un engagement de s'éloigner du site de Muskrat Falls. Photo : Radio-Canada / CBC/Katie Breen

M. Learning s’est jeté dans l'arène, dit-il, pour enfin avoir son mot à dire à propos du controversé projet hydroélectrique de Muskrat Falls, auquel il s’oppose depuis plusieurs années.

Un fervent opposant au projet Muskrat Falls

Jim Learning a déjà été arrêté et emprisonné après avoir âprement contesté une entente qui avait été proposée aux opposants au projet.

Une photo montre la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls en construction.Le chantier du projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador. Photo : Nalcor

En mai dernier, il a été détenu à Ottawa après une manifestation sur la colline du Parlement.

Il considère sa candidature comme un prolongement naturel de son combat, de son plaidoyer.

Un candidat non partisan

Jim Learning avoue ne jamais avoir eu l’ambition d’occuper un siège à l'Assemblée législative.

Ce sont ses préoccupations à l'égard de la population qui l’ont convaincu qu’il s’agissait du meilleur moyen de défendre les intérêts de ses concitoyens et de freiner le cycle de la politique partisane.

Ici, au Labrador, nous sommes à la périphérie.

Jim Learning, candidat indépendant dans la circonscription Lake Melville

Personne ne fait attention à nous. On extrait nos ressources, mais on ne bâtit pas. Nous avons besoin d’être construits, et c’est mon combat, notre combat, dit-il.

En plus de poursuivre sa bataille contre le projet Muskrat Falls, le candidat indépendant souhaite, s’il est élu, contribuer à améliorer l'accès aux soins de santé et à l'éducation.

Des manifestants réclamant la libération de Majorie Flowers, Jim Learning et Eldred Davis, trois activistes qui s'opposent au projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador.Des manifestants réclamant la libération de Majorie Flowers, Jim Learning et Eldred Davis, trois activistes qui s'opposent au projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador. Photo : CBC/Eddy Kennedy

Il veut aussi stimuler les investissements dans les transports et les infrastructures afin de développer l’industrie du tourisme.

Dans la circonscription de Melville, Jim Learning se mesure au député libéral sortant Perry Trimper, le président libéral de l'Assemblée législative, et à la candidate conservatrice Shannon Tobin.

Neuf autres candidats indépendants sont également en lice dans neuf circonscriptions.

Les élections provinciales de Terre-Neuve-et-Labrador se tiendront le 16 mai.

Avec les informations de Holly McKenzie-Sutter de La Presse canadienne.

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale