•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 67 d'Ottawa feront face à l’élimination

Un joueur de hockey sur la patinoire
Tye Felhaber pendant le cinquième match des 67 d'Ottawa contre le Storm de Guelph Photo: Valerie Wutti
Radio-Canada

Les 67 d'Ottawa ont trouvé chaussure à leur pied contre le Storm de Guelph en finale de la Ligue junior de l'Ontario (OHL). Ils ont perdu un troisième match de suite vendredi soir et ils feront face à l'élimination dimanche après-midi.

La troupe d’André Tourigny a été dominée en début de rencontre dans cette défaite de 4-3, après avoir remporté ses 14 premiers matchs en séries éliminatoires.

Nous avons besoin de gagner plus de batailles dans les 40 premières minutes, nous devons trouver la façon de le faire. Nous devons trouver les autres niveaux, pour gagner un championnat, a expliqué sans détour l’entraîneur-chef, en conférence de presse après la rencontre.

L’intensité, ce n’est pas juste physiquement, c’est aussi mentalement. C’est clair qu’on n’était pas aussi intense qu’eux à ce niveau-là.

André Tourigny, entraîneur-chef des 67 d'Ottawa

Pas même deux buts de Tye Felhaber n’ont pu faire pencher la balance en faveur des 67, qui ont offert une performance inégale dans la cinquième partie de la finale.

Sacha Chmelevski a quand même montré pourquoi il était l’un des meilleurs éléments des 67. Alors que les dernières secondes d’un avantage numérique s’égrainaient au deuxième tiers, l’espoir des Sharks de San José a servi une belle feinte à Anthony Popovic pour inscrire le troisième filet des 67.

Le gardien du Storm a fait face à 31 lancers et a dû se signaler à plusieurs reprises, particulièrement en troisième période.

Le sentiment d’urgence montré par les Ottaviens au dernier engagement leur donne espoir en vue du 6e duel.

Il faut voir qui veut la victoire davantage. Nous devons gagner les batailles, vouloir la rondelle davantage et quand ce sera fait, nous n’aurons plus de problème, a déclaré le défenseur Hudson Wilson.

Ottawa n’avait jamais perdu trois rencontres de suite depuis le début de la saison. Est-ce que qu’ils répondront avec deux victoires pour s’assurer une place à la Coupe Memorial à Halifax?

Nous allons jouer notre meilleur match de l’année à Guelph. Nous voulons ensuite revenir gagner à la maison pour nos partisans, a indiqué Felhaber, qui a inscrit ses 16e et 17e buts des séries devant les 8855 amateurs présents à la Place TD.

Andrée et sa confiance retrouvée

Cédrick Andrée avait avoué s’être mis beaucoup de pression sur les épaules avant les deux matchs à Guelph, au cours desquels il a accordé un total de 12 buts.

Le gardien franco-ontarien souhaitait retrouver une attitude plus décontractée pour la cinquième rencontre, question d’être plus solide devant le filet ottavien.

Un arrêt spectaculaire du natif d’Orléans sur Domenico Commisso à mi-chemin en première période a été à l’origine du premier but des 67, quand Felhaber a ouvert la marque sur la même séquence.

L’avance ottavienne n’a duré que deux minutes, avant que Cedric Ralph déjoue son homonyme avec un lancer entre les jambières. Treize secondes plus tard, Isaac Ratcliffe a doublé l’avance du Storm.

Andrée a moins bien paru en début de deuxième période lorsqu’Alexey Toropchenko a glissé la rondelle sous lui pour prendre les devants 3-1. Le gardien a flanché une dernière fois sur un deux contre un de Guelph, une séquence au cours de laquelle il a été laissé à lui-même.

Le joueur de 18 ans a reçu les compliments de son entraîneur, qui croit qu’Andrée a disputé son meilleur match de la série.

Il devrait encore une fois être devant le filet à Guelph, puisque Michael DiPietro soigne encore une entorse de grade un à la cheville droite, blessure subie lors du deuxième match.

Hockey junior

Sports