•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusation d'extorsion : un policier de Toronto aurait utilisé son uniforme pour menacer quelqu'un

Une voiture de police
La police de Toronto dit qu'elle poursuit son enquête et demande à toute personne ayant des renseignements de communiquer avec elle. Photo: CBC
Radio-Canada

Un agent de la police torontoise avec près de 20 ans d'expérience a été accusé d'extorsion. Il aurait prétendument menacé une personne en se présentant en uniforme à sa résidence, alors qu'il n'était pas en service.

La police de Toronto allègue que l'agent Lionel Sean Peters s'est rendu à une résidence vers 7 h, le 22 avril, en portant son uniforme complet, y compris sa ceinture, son arme à feu et son chapeau. Il aurait alors menacé une personne en raison d'une dette envers une tierce partie. La personne aurait ensuite déposé une plainte.

Trois jours plus tard, la police a arrêté la tierce personne dans cette affaire pour extorsion et menace de lésions corporelles. Elle a par la suite été libérée sous caution.

Après une enquête menée par l'unité des normes professionnelles du Service de police de Toronto, l’agent Peters a quant à lui été arrêté le 9 mai.

Lors de l'arrestation, son équipement, y compris son pistolet de service, a été trouvé entreposé de façon inadéquate, a déclaré la police dans un communiqué vendredi.

Lionel Sean Peters, 42 ans, a été suspendu de ses fonctions et accusé de menace de lésions corporelles, d’extorsion, d’abus de confiance en tant qu’officier public et d’entreposage négligent. Il a comparu en cour vendredi et est détenu dans l'attente de son audience sur sa remise en liberté sous caution prévue lundi.

La police de Toronto dit qu'elle poursuit son enquête et demande à toute personne ayant des renseignements de communiquer avec elle.

Toronto

Justice et faits divers