•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Polyfonik 30 : 30 ans d'amour pour la musique franco-albertaine

Les huit participants du gala sur une scène.
Le Gala provincial de la chanson française, en 1989. De gauche à droite : George Blondheim, Crystal Plamondon, Yvon Loiselle (arrière), Lori-Lee Turcotte, Josée Lajoie, Mike Lent, Tom Foster et Gord McCrostie. Photo: Courtoisie Ronald Tremblay
Lyssia Baldini

Le Gala provincial de la chanson a marqué la communauté francophone de l'Alberta, le 10 juin 1989. Quatre participants ont fait naître une tradition, encore bien vivante 30 ans plus tard. Maintenant connu sous le nom de Polyfonik, le concours célèbre son trentième anniversaire, ses trente ans d'amour de la musique franco-albertaine. Ce sont trois anciens Polyfoniciens et une nouvelle Polyfonicienne qui montront sur scène cette année.

Polyfonik, c'est tout d'abord un programme de formation, un mentorat pour des artistes en musique, mais qui se termine par un concours.

Matthieu Damer, le directeur du Centre de développement musical de l'Alberta (CDM), passe plusieurs mois à travailler avec les candidats pour leur donner les outils nécessaires afin d’acquérir des compétences et d'atteindre leur plein potentiel.

Matthieu Damer au Café Bicyclette.Matthieu Damer, du Centre de développement musical de l'Alberta Photo : Radio-Canada / Mylène Briand

Les Polyfoniciens feront leur prestation le 22 juin. Les prix seront remis à la fin de la soirée. Il y a trois prix : le prix Ronald Tremblay (chanson primée), le prix Jean-Claude Lajoie (prix du public) et le prix France Levasseur-Ouimet qui couronne le grand gagnant. D'ailleurs, la personne qui remportera ce prix représentera l'Alberta au concours Chant'Ouest et courra ainsi la chance de se rendre au Festival international de la chanson de Granby.

En plus des différents prix, chaque participant recevra un cachet de 1000 $.

Cette année plusieurs anciens ont eu envie de revivre cette expérience enrichissante : Renelle Roy, lauréate en 2003, Sympa César lauréat 2016 et Erik Ringuette lauréat de 2017. Se joint à l’équipe, la toute nouvelle participante Isabelle Cliche.

Quatre personnes se tiennent le lon d'une barrière, devant des montagnes.Voici les quatre Polyfoniciens de cette année. De gaude à droite : Isabelle Cliche, Sympa César, Erik Ringuette et Renelle Roy. Photo : Courtoisie Polyfonik 30

Ces dernières semaines, l’équipe de Radio-Canada s’est amusée avec les Polyfoniciens pour apprendre à les connaître. Vous pourrez les suivre au courant des deux prochaines semaines.

Polyfonik 30 : notre couverture

30 ans d’histoire et de talents musicaux franco-albertains, il faut en parler!

Tout a commencé lorsque Denis Colette, le directeur de la radio CHFA, a demandé à ses réalisateurs de présenter différents projets pour célébrer les 40 ans de la radio, en 1989.

Musicien et réalisateur, Ronald Tremblay s’inspire alors du concours de musique de Caraquet, au Nouveau-Brunswick. Il avait tellement aimé l’atmosphère qu’il s’était dit qu’un jour, si la chance se présentait, il aimerait organiser un événement semblable. Le Gala provincial de la chanson française est alors né avec ses artistes locaux.

Un homme se tient devant des cadres vides.Ronald Tremblay, un passionné de la chanson francophone dans l'Ouest. Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Ronald Tremblay raconte que c’était tout un défi à l’époque de réussir à trouver des talents francophones. Sans internet et sans médias sociaux, le recrutement de talent était difficile.

Au départ, le but du gala c’était de faire du dépistage… On ne savait pas si le gala allait revenir, il fallait retourner toutes les pierres pour trouver un peu de talent un peu partout dans la province.

Ronald Tremblay, codirecteur artistique de Polyfonik 30.

Ronald Tremblay s’est mis à chercher et a donc communiquer avec l’ACFA d’Edmonton pour trouver des artistes.

Des musiciens pratiquent sur une scène.La plus jeune concurrente du premier Gala, Lori-Lee Turcotte, à 20 ans. Photo : Courtoisie Ronald Tremblay

Six noms ont été proposés, mais seulement quatre ont été retenus après leur audition : Crystal Plamondon, Lori-Lee Turcotte, Josée Lajoie et Yvon Loiselle allaient marquer l’histoire de la musique franco-albertaine.

J’avais 24 ans et j’habitais à Plamondon dans le nord et je voulais faire carrière dans la musique. J’avais fait un gros show avant, mais ça, le Gala, c’était impressionnant, même épeurant. Je me sentais tellement comme une petite country girl, pas à ma place, mais quelle expérience!

Crystal Plamondon, auteure-compositrice-interprète
De droite à gauche, le pianiste  et directeur musical George Blondheim, Crustal Plamondon, guitariste Gord McCrostie, Tom Foster à la batterie  et à la basse Mike Lent.Répétition du Gala, en 1989, pour Crystal Plamondon Photo : Courtoisie Ronald Tremblay

L’événement qui devait être une occasion unique a attiré une si grande foule que lors de l'entracte, les organisateurs avaient déjà décidé qu’ils recommenceraient l’année suivante. Une tradition s’est établie et évolue depuis maintenant 30 ans.

« Au fil des ans, on a fait venir des gens qui étaient reconnus et qui avaient une approche plus pédagogique, pour offrir des formations aux artistes, des ateliers de base d’écriture, de la mise en scène par exemple. Mario Chenart a été un des formateurs, et il savait comment sculpter une chanson, comment l’écrire et la structurer », explique Ronald Tremblay.

Quelques faits marquants…

  • 1989 : Premier Gala. L’artiste Josée Lajoie remporte le gala et participe au Festival de Granby. Au Québec, elle gagne la grande finale. Avec cette victoire inattendue, le Gala provincial de la chanson scelle une entente avec le Festival de la chanson de Granby : un représentant de l’Ouest sera invité chaque année. Toujours grâce à la victoire de Josée Lajoie, la création du Gala interprovincial s’officialise.

  • 1990 : Création du Gala interprovincial de la chanson (renommé Chant’Ouest en 1997).

  • 1994 : 5e anniversaire. Première sortie du Gala à Saint-Isidore. C’est la plus grosse foule, à ce jour. Plus de 350 personnes ont assisté à la soirée.

Trois femmes tiennent le prix de la SOCAN.Gala interprovincial de la chanson en 1994 : Yvonne Carrier (lauréate ACI), Roberta Michele (chanson primée) et Micheline Girardin (lauréate INT). Photo : Photo : Terry Bourque Photography - Courtoisie: Ronald Tremblay
  • 1997 : Auparavant présenté à l’auditorium de la Faculté Saint-Jean, l’événement fait son entrée à La Cité francophone d’Edmonton. Le premier prix spécial de la chanson albertaine est remis à France Levasseur-Ouimet.
Une jeune femme regarde des partitions de musique.Ariane Marhÿke Lemire a remporté le Chant’Ouest 1999 et s’est rendue à Granby. Photo : Nick Carlson
  • 1999 : Pour son 10e anniversaire, le Gala sort d’Edmonton et se rend à Bonnyville. Robert Walsh devient le directeur musical.

  • 2001 : Le prix remis aux auteurs-compositeurs-interprètes devient le prix France Levasseur-Ouimet. Joël F. Lavoie devient le producteur du Gala albertain. Les disques de Pierre Sabourin et de Marie-Josée Ouimet sont en nomination aux Prairie Music Awards.
 Lauréats et finalistes du Gala albertain, de Polyfonik et du Chant’Ouest, au fil des ans. Photo prise en 2011.MATTHIEU DAMER (Chanson primée 2003); MATHIEU GAUTHIER (interprète 2008); GRAHAM PETIT (finaliste 2011); MARIE-JOSÉE OUIMET (interprète 1997; Prix du public, Chant’Ouest 1997); BAROBLIQ / PATRICK DUNN (Gala albertain et Chant’Ouest 2009); MIREILLE MOQUIN (interprète, Gala albertain et Chant’Ouest 2005); JOËL LAVOIE (auteur-compositeur-interprète 2004); ARIANE MAHRŸKE LEMIRE (auteure-compositrice-interprète, Gala albertain et Chant’Ouest 1999), JUSTIN BLAIS et NATACHA HOMERODEAN (2009) Photo : Courtoisie Ronald Tremblay
  • 2002 : Josée Thibeault devient la directrice artistique.

  • 2005 : Le Gala a lieu à Calgary.
Mireille chante sur scène avec sa guitare. Elle est accompagnée d'un autre guitariste.Mireille Moquin a remporté le prix d'interprétation au Chant’Ouest 2005 et s’est rendue à Granby. Photo : Dominik Fusina
  • 2007 : Le collectif Mudgarden devient le premier groupe à participer au Gala albertain.

  • 2009 : C’est le 20e anniversaire et l’événement retourne à la Faculté Saint-Jean. Joël F. Lavoie devient le directeur musical. Le duo JUNA et barobliq représentera l’Alberta au Chant’Ouest. barobliq ira à Granby.
  • 2010 : Le Gala albertain de la chanson devient Polyfonik.

  • 2013 : C'est le Centre de développement musical (CDM) qui produira dorénavant Polyfonik.
L'artiste albertain Christian De la Luna chante une ballade au gala Chant'Ouest, le 19 septembre 2013 à Victoria.L'artiste albertain Christian De la Luna chante une ballade au gala Chant'Ouest 2013. Photo : Radio-Canada / Mylène Briand
  • 2014 : C’est le 25e anniversaire de l’événement.
Les trois participants de Polyfonik 25 : Isaël, Stéphanie Blais et KarimahLes trois participants de Polyfonik 25 : Isaël, Stéphanie Blais et Karimah Photo : Polyfonik 25
  • 2018 : Renelle Ray lauréate de tous les prix de Polyfonik 2018, représentera l’Ouest à Granby.
Renelle Ray après le spectacle.Renelle Ray a présenté une chanson écrite pour sa mère, un moment touchant. Photo : Radio-Canada

Pourquoi changer d'appellation?

Le Gala provincial de la chanson française devait être un événement unique, mais vu sa popularité, les organisateurs on récréé l'événement les années suivantes. En 1992 le Gala provincial de la chanson francophone devient le Gala albertain de la chanson, mais c'est un nom qui, selon Ronald Tremblay, manquait d'originalité.

« À la 20e édition, on voulait faire une coupure, on voulait quelque chose de moderne et qui sort des moeurs. On avait une nouvelle dynamique, une nouvelle direction et ce n'était plus vraiment un gala, alors on a trouvé le nom Polyfonik. Un nom qui s'agence bien avec ce que représente l'événement, mais on voulait aussi garder la tradition donc on a gardé le chiffre après le nom : Polyfonik 21, pour l'année suivante. »

Évolution

En 30 ans, ce n’est pas juste l’événement qui a évolué, mais aussi l’industrie de la musique et les artistes.

un homme se tient devant un mur de briques et la photo est en noir et blanc.«Lauréat 1995 du Gala albertain et du Gala interprovincial (avant le Chant’Ouest) chez les auteurs-compositeurs-interprètes, Pierre Sabourin une des premières "stars" au début des années 2000.» Ronald Tremblay Photo : Courtoisie Ronald Tremblay

« Les artistes ont acquis une grande autonomie avec le temps. Les premiers, on avait tendance à les “ouater” un peu plus, à les défendre sur la scène publique, on anticipait leurs besoins parce qu’on voulait que les choses se passent bien. Et vers la fin des années 1990 les artistes ont commencé à faire du réseautage, à coécrire et il y a eu aussi des collaborations entre les artistes de différentes provinces. Ils avaient beaucoup plus d’autonomie et un tout autre niveau en musique », raconte Ronald Tremblay.

« Dans le temps on se débrouillait, mais maintenant les artistes sont tellement plus compétents techniquement. La compétition est féroce donc il faut se démarquer encore plus… ».

L'affiche du Festival Edmonton chante, qui est en fait le reflet de la ville dans la rivière et une image d'un hibouFestival Edmonton chante Photo : Festival Edmonton chante

Depuis le premier gala, plusieurs autres événements sont nés tels que Edmonton chante, le Galala, et bien d’autres.

Il y a 30 ans, "we were the only game in town" et les gens avaient hâte au gala pendant 364 jours. Depuis, il y a eu plein d’événements créés à travers le Gala, que ce soit interprovincial ou à l’intérieur de la province. Et c’est bien, ça bouillonne de créateurs.

Ronald Tremblay
Une femme est assise dans un sofa.Crystal Plamondon est l'une des premières artistes à avoir participé au Gala en 1989 et elle est devenue une artiste renommée. Photo : Radio-Canada

En 30 ans, il y aura eu 116 finalistes, plus de 6000 spectateurs et plus d’une centaine d'artisans et de techniciens qui y ont travaillé, ont soutenu le projet et partagé leur passion.

Et l’aventure continue, encore cette année.

C’est important parce que c’est une fenêtre qui s’est ouverte sur le reste du pays, pour nous faire connaître en tant que francophones de l’Ouest.

Ronald Tremblay

PRIX GALA PROVINCIAL DE LA CHANSON FRANÇAISE / GALA ALBERTAIN DE LA CHANSON / POLYFONIK

ACI : Auteur-compositeur-interprète

INT : Interpète


1989
PRIX d’EXCELLENCE – Josée LAJOIE, La Corey
Prix chanson primée : Un dernier salut, Yvon LOISELLE et Mark GOOS

1990
ACI : Eddy CORMIER, Calgary
INT : Annette LEBLANC, Saint-Albert

1991
ACI : Yvon LOISELLE, Edmonton et remporte Chant'Ouest
INT : Danyèle LACOMBE, Edmonton

1992
ACI : Élyse BRUCE, Edmonton
INT : Roger PELLERIN, Bonnyville et remporte Chant'Ouest
Prix Je m’Auteurise (texte primé) : Dans mon château, Gilbert BÉRUBÉ, Saint-Isidore

1993
ACI : Gilbert BÉRUBÉ, Saint-Isidore
INT : Roberta MICHÈLE, Saint-Albert

1994
ACI : Yvonne CARRIER, Saint-Vincent et remporte Chant'Ouest
INT : Roberta MICHÈLE, Saint-Albert
Prix du public ACI : Yvonne CARRIER
Prix du public INT : Angèle LEPAGE, Marie-Reine

1995
ACI : Pierre SABOURIN, Edmonton et remporte Chant'Ouest
INT : Lise VILLENEUVE, Edmonton

1996
ACI : Daniel COURNOYER, Edmonton
INT : Marcel NOBERT, Saint-Albert
Prix Je m’Auteurise (texte primé) : Suréduqué, Lise VILLENEUVE, Edmonton

1997 sur deux soirs
ACI : Lise VILLENEUVE, Edmonton
INT : Marie-Josée OUIMET, Edmonton et remporte le prix du Public à Chant'Ouest
Prix Je m’Auteurise (chanson primée) : Chasse, Lise VILLENEUVE / Patrick SPIERS – Lise VILLENEUVE
Prix spécial de la chanson albertaine : France LEVASSEUR-OUIMET, Edmonton

1998 sur deux soirs
INT : Nathalie MERCIER-COLE, Edmonton
ACI : Christian VILLENEUVE, Edmonton
Prix spécial de la chanson albertaine : Rita HÉBERT et Diane NOËL, Edmonton; Sr Thérèse POTVIN, Edmonton

1999
ACI : Ariane MAHRŸKE, Edmonton et remporte Chant'Ouest
INT : Lori-Lee TURCOTTE-SIMARD, Falher
Prix spécial de la chanson albertaine : Jean-Claude LAJOIE, La Corey et Armand LAING, Bonnyville

2000
ACI : Christian VILLENEUVE, Edmonton
INT : Guillaume BOIS, Edmonton
Prix spécial de la chanson albertaine : Laurier FAGNAN, Edmonton

2001
ACI : Margaret ROMAO, Edmonton
INT : Stéphane AUBIN, Edmonton
Prix du public : Stéphane AUBIN
Prix spécial de la chanson albertaine : Albert LAFRANCE, Edmonton

2002
ACI - Prix France Levasseur-Ouimet : Nathalie BREAULT, Edmonton
INT : John DUROCHER, Calgary
Prix du public : Pierre-Marc HART, Edmonton
Prix Je m’Auteurise (chanson primée) : La chambre de paix, Nathalie BREAULT
Prix spécial de la chanson albertaine : Rachel JEAN, Edmonton

2003
ACI - Prix France Levasseur-Ouimet : Colin BRERETON, Edmonton
INT : Renelle FAGNAN, Edmonton
Prix Je m’Auteurise (chanson primée) : La pluie tombe au deuxième, Matthieu Damer, Saint-Albert
Prix CHFA de la chanson albertaine : Martin LAVOIE, Saint-Isidore

2004
ACI - Prix France Levasseur-Ouimet : Joël LAVOIE, Edmonton
INT - Prix Jean-Claude Lajoie : Valérie FRÉNETTE, Edmonton et remporte Chant'Ouest
Prix du public : Joël LAVOIE
Prix Je m’Auteurise (chanson primée) : Bonne nuit, Pierrot, Joël LAVOIE
Prix CHFA de la chanson albertaine : Karen LEVOIR, Plamondon

2005
ACI - Prix France Levasseur-Ouimet : Raphaël FREYNET, Edmonton
INT - Prix Jean-Claude Lajoie : Mireille MOQUIN, Edmonton et remporte Chant'Ouest
Prix du public : Raphaël FREYNET
Prix de la Fête Franco : Raphaël FREYNET et Mireille MOQUIN
Prix Je m’Auteurise (chanson primée) : Seul à tes côtés, Daniel DAMER, Saint-Albert
Prix CHFA de la chanson albertaine : Yves CARON, Edmonton et Ronald TREMBLAY, Edmonton

2006
Prix France Levasseur-Ouimet : Sylvain-Henri SIMARD, Cold Lake
Prix Jean-Claude Lajoie : Jonathan DAVIES, Lethbridge
Prix du public : Sylvain-Henri SIMARD
Prix de la Fête Franco : Sylvain-Henri SIMARD et Jonathan DAVIES
Prix Muziklips (chanson primée) : Froid aux yeux, Sylvain-Henri SIMARD
Prix CHFA de la chanson albertaine : Denis COLLETTE, Edmonton

2007
Prix France Levasseur-Ouimet : Kaya LAFLAMME, Calgary
Prix Jean-Claude Lajoie : Kathleen DÉCOSSE, Grande Prairie
Prix du public : Kaya LAFLAMME
Prix du Franco : Dominique GRELL, Edmonton et Enrico BOUCHARD (Mudgarden), Edmonton
Prix de la Fête Franco : Kaya LAFLAMME
Prix Muziklips (chanson primée) : Peux-tu encore m’aimer?, Kathleen DÉCOSSE
Prix CHFA de la chanson albertaine : Ghislain BERGERON, Edmonton

2008
Prix France Levasseur-Ouimet : Roméo GASASIRA, Edmonton et prix de la chanson primée au Chant'Ouest
Prix Jean-Claude Lajoie : Mathieu GAUTHIER, Edmonton
Prix du public : Devon BELCOURT, Leduc
Prix du Franco : Devon BELCOURT et Mathieu GAUTHIER
Prix de la Fête Franco : Mathieu GAUTHIER
Prix Muziklips (chanson primée) : Parle-moi des hivers, Roméo GASASIRA
Prix CHFA de la chanson albertaine : Robert WALSH, Edmonton

2009
Prix France Levasseur-Ouimet : barobliq (Patrick DUNN), Edmonton et se rend au Chant'Ouest
Prix Jean-Claude Lajoie : JUNA, Edmonton
Prix Nouvelle Vibe (prix du public réservé à la relève) : LES PÈRES MARLOUS, Edmonton
Prix de la Fête Franco : JUNA
Prix Edmonton chante : barobliq
Prix Muziklips (chanson primée) : Il n’y a pas si longtemps, JUNA
Prix CHFA de la chanson albertaine : Crystal PLAMONDON, Plamondon

2010
Bourse France Levasseur-Ouimet : Natacha HOMERODEAN, Edmonton
Bourse Jean-Claude Lajoie : ILIGY (Ilyas Mahfoud), Edmonton
Prix CHFA de la chanson albertaine : Marie-Josée OUIMET, Edmonton

2011
Bourse France Levasseur-Ouimet : Joëlle PRÉFONTAINE, Legal
Bourse Jean-Claude Lajoie : Graham PETIT, Edmonton
Bourse Ronald Tremblay : barobliq (Patrick DUNN), Edmonton
barobliq (Patrick DUNN) représente l’Alberta au 22e Chant’Ouest.
Prix CHFA de la chanson albertaine : Jason KODIE, Edmonton

2012
Bourse France Levasseur-Ouimet : Paul COURNOYER, Edmonton et un des deux prix principaux au Chant'Ouest
Bourse Jean-Claude Lajoie : Jessica HOLTBY, Edmonton
Bourse Ronald Tremblay : Émilie DUCHESNE, Edmonton
Paul COURNOYER représente l’Alberta au 23e Chant’Ouest
Prix CHFA de la chanson albertaine : Paul LAMOUREUX, Edmonton

2013
Bourse France Levasseur-Ouimet : Cristian MURILLO, Edmonton
Bourse Jean-Claude Lajoie : Nicole KOCH, Saint-Albert
Bourse Ronald Tremblay : Jaleze COCHLIN, Morinville
Cristian MURILLO représente l’Alberta au 24e Chant’Ouest
Prix CHFA de la chanson albertaine : Pierre-Paul BUGEAUD, Edmonton

2014
Prix Chant’Ouest : KARIMAH (Ashanti Marshall), Edmonton et un des deux prix principaux au Chant'Ouest
Prix du public : Stéphanie BLAIS, Edmonton
Chanson primée : Stéphanie BLAIS
Prix Radio-Canada : Ronald TREMBLAY, Edmonton

2015
Prix France Levasseur-Ouimet (Chant’Ouest) : Megan KEIRSTEAD, Beaumont
Prix Jean-Claude Lajoie (prix du public) : Frédérique MacDOUGALL, Saint-Paul
Prix Ronald Tremblay (chanson primée) : Au pays du Soleil de Minuit, Megan KEIRSTEAD
Prix Radio-Canada : Joël LAVOIE, Saint-Isidore

2016
Prix France Levasseur-Ouimet (Chant’Ouest) : Sympa CÉSAR, Edmonton
Bourse Jean-Claude Lajoie (prix du public) : Sympa CÉSAR
Bourse Ronald Tremblay (chanson primée) : Message de Paix, 2MOODS, Edmonton
Prix Radio-Canada : Joanne LAMOUREUX, Saint-Paul

2017
Prix France Levasseur-Ouimet (Chant’Ouest) : Yves LÉCUYER, Yellowknife
Prix Jean-Claude Lajoie (prix du public) : Éric RINGUETTE, Bonnyville
Prix Ronald Tremblay (chanson primée) : Aurélie, Érik RINGUETTE
Prix Radio-Canada : Sylvie THÉRIAULT, Edmonton

2018
Prix France Levasseur-Ouimet (Chant’Ouest) : Renelle RAY, Airdrie
Prix Jean-Claude Lajoie (prix du public) : Renelle RAY, Airdrie
Prix Ronald Tremblay (chanson primée) : Mon amour, Renelle RAY, Airdrie
Prix Radio-Canada : Henri LEMIRE, Edmonton

Alberta

Musique