•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau « cube blanc » renaît au parc de l'Amérique-Française

Photographie plein pied de la sculpture « Dialogue avec l’histoire »
La nouvelle version de la sculpture « Dialogue avec l’histoire » a été inaugurée vendredi. Photo: Radio-Canada / Claudia Genel
Radio-Canada

Plus massive qu'auparavant, la nouvelle version de l'œuvre du « cube blanc » de l'artiste Jean-Pierre Raynaud a été inauguré vendredi au parc de l'Amérique-Française, près du Grand Théâtre de Québec.

L'œuvre est une réplique du Dialogue avec l'histoire du sculpteur Jean-Pierre Raynaud. La première version de l’œuvre avait été démolie dans la controverse par la Ville de Québec en 2015 en raison de son mauvais état.

La nouvelle œuvre, intitulée Autoportrait, a été conçue selon les plans de l’artiste et atteint 7,5 mètres de hauteur.

La nouvelle structure est composée de plaques en corian qui tiennent sur une charpente d’aluminium.

Présent lors de l’inauguration, l'artiste Jean-Pierre Raynaud s’est réjoui de cette deuxième vie du « cube blanc ».

« Cette œuvre, elle a beaucoup de chance […] Ce qui compte, c’est qu’elle a survécu. Elle amène du cube blanc. C'une renaissance. C’est extrêmement rare quand même. »

Je crois que c’est l’histoire de l’art qui nous apprend que parfois, les œuvres d’art peuvent nous étonner encore.

Jean-Pierre Raynaud, sculpteur

L'avocat et collectionneur Marc Bellemare avait acquis les droits de l'œuvre pour faire revivre la sculpture.

« J’ai la responsabilité de l’entretien. Assurez-vous que ça va être bien fait », a-t-il déclaré.

La Ville de Québec a déboursé 50 000 $ pour assurer la nouvelle installation de l’œuvre.

Québec

Arts