•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération canadienne de l’agriculture veut qu'Ottawa mette fin au conflit avec la Chine

Un champ de canola

En 2018, le Canada a vendu l'équivalent de 2,7 milliards de dollars de canola à la Chine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fédération canadienne de l'agriculture (FCA) implore le gouvernement fédéral de trouver une solution aux tensions commerciales avec la Chine au sujet des exportations de canola parce que, selon elle, ce conflit est politique.

La Chine a bloqué l’entrée sur son territoire de deux des grands exportateurs de canola du pays, Richardson International et Viterra. Elle affirme avoir trouvé des parasites dans leurs chargements.

La Chine est un important marché pour les Canadiens, puisque la vente de canola vers ce pays a représenté 2,7 milliards de dollars l'an dernier.

La présidente de la FCA, Mary Robinson, affirme que la dispute politique entre les deux pays a eu des répercussions immédiates sur l’industrie au pays.

« À la FCA, nous croyons fermement en la science et nous nous tournons vers elle lorsque ce genre de dispute commerciale commence », explique-t-elle.

« Nous implorons le gouvernement [d'agir] parce que, si [ce conflit] va au-delà de la science et requière une intervention politique, nous avons vraiment besoin de la voir se mettre en place, et vite », ajoute Mary Robinson.

Les entreprises mises en tort par la Chine ont réfuté la présence de parasites dans leur cargaison. Le gouvernement canadien a également demandé à la Chine de remettre des preuves pour soutenir ses allégations au cours d’une récente réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

À la fin du mois d'avril, Ottawa a bonifié un programme d'aide aux producteurs de canola qui peuvent maintenant obtenir des avances de fonds à faible taux d'intérêt allant jusqu'à 1 million de dollars. Le fédéral a aussi annoncé qu'il travaillait à trouver de nouveaux marchés.

Avec les informations de Kevin Yarr de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Agriculture

Politique