•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le magasin Highlife.

Le propriétaire du magasin Highlife dit qu’il sera prêt à ouvrir dès qu’il reçoit sa licence d’exploitation.

Photo :  CBC / Jamie-Lee McKenzie

Radio-Canada

La boutique Highlife, non loin du cinéma SilverCity, n’a toujours pas reçu son permis d’exploitation 40 jours après l'ouverture des premières boutiques de cannabis en Ontario. Le propriétaire ne peut dire quand le magasin ouvrira.

Le magasin devait être le premier à vendre légalement de la marijuana dans le nord de la province.

Anton Lucic ne sait pas pourquoi sa boutique n’a pas encore reçu de permis.

[La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario] dit qu’elle traite notre demande en bonne et due forme, mais c’est tout ce que je sais, affirme le propriétaire. Je n’ai pas encore de date concrète.

Une autorisation de magasin de détail n’est émise qu’une fois que la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a effectué une inspection complète du magasin.

M. Lucic raconte qu’il a reçu un courriel de la CAJO plus tôt cette semaine, pour l’informer que quelqu’un l’appellerait.

Il n’a pas encore reçu cet appel.

Comme le magasin demeure fermé pour l’instant, M. Lucic soutient que l’entreprise est actuellement déficitaire.

Nous avons 42 employés, à temps partiel et à temps plein. Nous devons payer les salariés, indique le propriétaire.

Entre-temps, le seul autre magasin de cannabis du Nord de l'Ontario, le Canna Cabana, a ouvert ses portes le 20 avril.

Avec les informations de CBC News

Nord de l'Ontario

Drogues et stupéfiants