•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menace de grève au Manoir Champlain

L'extérieur du Manoir Champlain

L'édifice du Manoir Champlain est situé au centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Denis Lapierre

Le Manoir Champlain, une résidence pour aînés de Chicoutimi, pourrait être touché par une grève de trois jours les 30 et 31 mai, ainsi que le 1er juin.

Les 120 travailleurs membres du Syndicat québécois des employés de services affilié à la FTQ ont voté à près de 99 % en faveur de ce débrayage jeudi. Ils se sont aussi donné un mandat de grève illimitée à déclencher au moment jugé opportun.

La négociation achoppe sur le salaire des préposés qui réclament 15 $ l'heure au moment de l'embauche, ce qui représenterait une augmentation de 2 $.

Étant donné que le salaire minimum n’arrête pas d’augmenter, et souvent il augmente beaucoup plus que ce qui est déjà prévu aux conventions collectives, l’écart qu’on avait il y a quelques années se rétrécit, explique Annie Potvin, conseillère syndicale à la FTQ.

La façade du Manoir Champlain

Le Manoir Champlain est situé en plein coeur du centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Le contrat de travail des employés est échu depuis le 27 janvier. Une première offre patronale a été rejetée massivement. Les deux parties sont actuellement en processus de conciliation. La prochaine rencontre est prévue le 30 mai.

Le Manoir Champlain compte 450 résidents.

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations de travail