•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4,5 M$ pour les soins palliatifs au Nouveau-Brunswick

Les soins palliatifs

Des fonds du fédéral aideront à améliorer les soins palliatifs au Nouveau-Brunswick.

Photo : iStock / iStock

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, a annoncé l'octroi de 4,5 millions de dollars pour l'amélioration des soins palliatifs au Nouveau-Brunswick.

La somme sera partagée entre trois projets.

Le Portail canadien en soins palliatifs obtient 2 millions de dollars sur trois ans pour améliorer ses services en ligne dans la province. Il fournit des renseignements sur les soins palliatifs et sur l’accompagnement des familles endeuillées à des communautés mal desservies.

Ses services s’adressent notamment aux parents dont un enfant est mourant ainsi qu’aux communautés francophones et LGBTQ.

Une deuxième tranche de 1,9 million ira à l’Association canadienne de soins palliatifs pour appuyer son travail d’éducation du public, l’organisation d’ateliers dans les communautés et l’élaboration d'une nouvelle stratégie de planification des soins.

L’Association canadienne des soins à domicile, pour sa part, recevra 600 000 $ sur 2 ans qui l'aideront à donner des soins palliatifs dans les foyers.

La directrice générale du Portail en soins palliatifs, Shelly Cory, estime que cet argent aidera à combler des trous dans les services offerts par son organisation.

Cet investissement se traduira par plus de services bilingues, plus de services fiables et gratuits en ligne pour tous les Canadiens qui souffrent de maladie en phase avancée, leurs soignants et les proches qui vivent un deuil, affirme-t-elle.

Selon la ministre Petitpas Taylor, les soins palliatifs et les soins de fin de vie jouent un rôle fondamental dans le système de santé au pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !